Section de VAL et CHÂTILLON

Centenaire de l' Armistice

Dimanche 11 novembre, vers 11h45, à l’invitation de Josiane Tallotte, maire, les forces vives locales se sont réunis place du Maréchal Foch (commandant suprême des forces alliées et participant à la signature de l’Armistice dans le wagon situé dans la clairière de Rethondes près de Compiègne).
Elus, associations patriotiques et porte-drapeaux, présidents ou membres d’associations, ont marché en cortège jusqu’au square Jean de Klopstein, fraîchement rénové et inauguré de même que le Monument aux Morts où sont gravés en lettres d’or les noms des « enfants du Val » Morts pour la France au cours des conflits du 20ème siècle.
En l’absence de Roland Dal Martello, président de la section A.M.C., Olivier Béna a pris le commandement de la cérémonie. Après la lecture du message présidentiel, le nom des victimes a été égrainé afin de leur rendre les honneurs qu'ils méritent du fait du sacrifice de leur vie pour notre liberté. Des gerbes ont été déposées pour la Municipalité par les trois maires-adjoints et pour l’AMC par Jean-Claude Tallotte et Alain Parisot, membres de la section.
Après une minute de silence et le chant a capella de la Marseillaise, les autorités ont remercié sur place les porte-drapeaux pour leur présence et leur investissement constant tout au long de l’année.
Le retour à la salle des fêtes a permis aux participants de découvrir une petite exposition de photos et documents sur la thématique du jour. A son tour, Josiane Tallotte a prononcé un discours à l’instar de Philippe Arnould, président de la Comcom’, avant que le vin d’honneur ne soit servi. Le blason de la commune réalisé sur bois par François Gérard a été réceptionné officiellement par la Municipalité. Pour se souvenir que nos poilus devaient boire de l’alcool avant d’affronter la dure réalité des combats et de leurs conséquences, un punch à la mirabelle a été proposé aux invités. Il est fort dommage qu’aucun enfant du village, ni même leurs parents, ne se soit déplacé pour l’occasion. Il est urgent que le flambeau de la mémoire soit transmis et perdure pour ne pas oublier. La tentation du passé et de ses funestes pages restent à notre porte et pourraient s’installer à nouveau si nous n’y prenons pas garde.

Olivier BENA
.

INAUGURATION DE LA RENOVATION DU MONUMENT AUX MORTS ET DU SQUARE JEAN DE KLOPSTEIN

A l’approche du Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre du 11 novembre 2018, la Commune de Val-et-Châtillon a eu le profond désir de rénover le monument commémoratif érigé en 1922 à la mémoire des « Enfants du Val », morts pour la France au cours du premier conflit mondial. Les soubresauts du 20ème siècle verront hélas de nouveaux noms ajoutés à cette funeste liste en 1930, durant la Seconde Guerre Mondiale et lors de la guerre d’Algérie en 1960.
Pour ce faire, des subventions ont été demandées et accordées par différents partenaires : tout d’abord 2 020 € provenant de la réserve parlementaire du Sénateur de Meurthe-et-Moselle, Jean-François Husson, qui a dédié cette dernière au devoir impérieux de Mémoire, 1 000 € alloué par le Souvenir Français qui œuvre à la rénovation des stèles et monuments et aussi à la transmission du flambeau de l’Histoire aux jeunes générations, mais également 100 € de l’AMC de Val-et-Châtillon, 982 € de l’ONAC-VG de Meurthe-et-Moselle et 3 554 € de la Région Grand Est. Les travaux de réfection du monument et du square ont été effectués par les entreprises Sahin et Prestini TP durant les journées caniculaires de juillet, pour un coût total s’élevant à 14 216 € HT.
C’est tout naturellement que la date d’inauguration s’est imposée à l’occasion des 35èmes journées européennes du Patrimoine, le dimanche 16 septembre 2018. Le monument en marbre mais surtout les personnes dont les vies ont été sacrifiées appartiennent bel et bien au patrimoine communal. Sous la présidence de Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, et de ses trois maires-adjoints, la matinée de commémoration a débuté par un cortège s’ébranlant de la salle des fêtes à l’église Saint-Laurent avec à sa tête 8 porte-drapeaux des associations patriotiques locales mais aussi une très forte délégation de sapeurs-pompiers venue de Cirey-sur-Vezouze. Le Sénateur, Jean-François Husson, avait fait l’honneur à la Commune de sa présence, de même que Rose-Marie Falck, Conseillère Départementale et présidente de l’association des Maires du 54, et Philippe Arnould, maire de Saint-Sauveur, président de la Comcom de Piémont en Vézouze ou Joël Mathieu, maire de Tanconville.

L’abbé Didier Jacques, curé in solidum de la paroisse du Bon Père Fourier des Vosges, aidé de Pascal Marchal, sacristain de l’église et assistant paroissial, a présidé une célébration eucharistique avec en filigrane des temps de prière dédiés tout spécialement aux victimes et à leurs familles, dont certaines étaient présentes à l’instar de Nicole Thomas-Payan, fille du résistant Charles Thomas.
A l’issue de l’office religieux, l’ensemble s’est dirigé vers le square de Klopstein pour la cérémonie patriotique. Après les honneurs rendus en bonne et due forme aux drapeaux, Olivier Béna, maire-adjoint délégué aux cérémonies patriotiques et correspondant Défense, a pris la parole pour une courte allocution visant à rappeler la genèse du projet et la symbolique de la journée. Puis, ce dernier a lu le discours prononcé par Camille Claude, maire de Val-et-Châtillon, sous une pluie battante le 23 avril 1922 au cours de l’inauguration du Monument. Quatre années seulement après l’Armistice, cet hommage est empreint de beaucoup de respect et de dignité envers les « enfants du Val » honorés et leurs familles parfois lourdement endeuillées. Puis a été égrainé la longue liste des 98 noms gravés en lettres d’or avec en écho un « Mort pour la France » repris par les participants. Puis trois gerbes ont été déposées au nom de la Commune de Val-et-Châtillon, du Souvenir Français mais aussi de la section A.M.C. de Val-et-Châtillon. Après la minute de silence, la Marseillaise a été chantée a capella. La cérémonie s’est conclue par un retour en cortège à la salle des fêtes et par les remerciements aux porte-drapeaux et sapeurs-pompiers par les différentes autorités civiles.
Avant le vin d’honneur offert par la Municipalité, les personnalités ont pris tour à tour la parole soulignant justement l’importance du devoir de mémoire mais aussi le fait qu’il faut toujours se tourner vers le futur avec beaucoup d’espoir pour la France et l’Europe. Fin octobre, la Nouvelle Revue Lorraine publiera dans ses pages l’article complet de l’historique de la construction du Monument aux Morts.
Olivier BENA                                                                                                                                                                              photo: Isabelle Acrement

20 ans de commémorations au Trou Marmot


Comme chaque année depuis 20 ans et depuis l’installation d’une stèle commémorative s’est déroulée la cérémonie au cœur de la forêt au lieu-dit de la Ferme du « Trou Marmot », 78 ans après les faits qui s’y sont passé les 20 et 21 juin 1940. En effet, au risque de se faire prendre le drapeau du régiment par l’ennemi, ses soldats l’ont brûlé. Seule restait la cravate de l’étendard qui a alors été enterrée et seulement récupérée après 1945. Conservée aujourd’hui précieusement comme relique par l’Amicale des Anciens du 37ème Régiment d’Infanterie et Forteresse, elle a été soigneusement déposée au pied de la stèle le temps de la cérémonie. C’est un signe fort de la résistance qu’ils menaient alors quelques jours après la capitulation et l’appel du Général de Gaulle. Comme l’a rappelé le commandant Jacquemot dans son allocution, le Régiment a combattu jusqu’au bout et ne s’est jamais rendu à l’ennemi. Cette terre du Trou Marmot, dernier PC de commandement, est un « lieu sacré » pour les anciens d régiment, dissous en 1999.
Un dépôt de gerbe et de bouquet champêtre a été effectué afin que perdure le souvenir en présence d’une délégation de l’Amicale conduite par le commandant Jacquemot et le colonel Rauch, de Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, de Jean-Pierre Latzer, maire-adjoint de Cirey-sur-Vezouze, d’Olivier Béna, adjoint délégué aux cérémonies patriotiques et correspondant défense, de Roland Dal Martello, président de l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, et de huit porte-drapeaux issus des différentes sections locales patriotiques. Quelques membres et amis de l’A.M.C. avaient également fait le déplacement pour l’occasion. Après les honneurs rendus en bonne et due forme, les membres de l’Amicale ont entonné la Marche des Soldats de Turenne, résonnant harmonieusement avec la nature et le cadre verdoyant et paisible du site. Un verre de l’amitié, offert par l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, a conclu sympathiquement ce moment de recueillement ainsi que divers échanges entre les participants. Les chemins de la Mémoire avaient débuté à 8h à Sarrebourg pour se conclure vers 12h30 à Vexaincourt après plusieurs haltes à Lorquin, Xouaxange ou encore Neufmoulins.

78ème anniversaire de l’Appel du Général de Gaulle

Comme chaque année, la traditionnelle cérémonie au Monument aux Morts s’est tenue en souvenir de l’Appel du Général de Gaulle du 18 juin 1940. De nombreuses associations patriotiques comme les Médaillés Militaires, l’U.N.A.C.I.T.A., l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, les Combattants de Moins de Vingt Ans, le Souvenir Français, … étaient représentées par leur président et leur porte-drapeau afin de commémorer l’événement. Sous la présidence de Roland Dal Martello, président de l’A.M.C. et de Josiane Tallotte, maire de la commune, le souvenir national de l’appel historique depuis Londres à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi nazi a été respecté.
Après l’honneur rendu aux drapeaux, Josiane Tallotte a lu le message officiel ministériel puis les mots prononcés par le chef de la France Libre. Une gerbe a été déposée sur le monument par Nicole Poirson et Paul Pierre. Une bande sonore a permis de faire résonner le chant des Partisans, hymne de la Résistance, et la Marseillaise. A l’issue de la cérémonie, un vin d’honneur convivial, offert par la section de l’A.M.C. s’est tenu à la salle des fêtes.
Olivier BENA

8 Mai 2018

Commémoration de la Victoire du 8 mai 1945

Mardi 8 mai dernier, se sont déroulées les traditionnelles cérémonies de commémoration de la Victoire du 8 mai 1945, sous un soleil radieux et un temps quasi estival !
Les membres du conseil municipal, sous la présidence de Josiane Tallotte, maire de la commune, quelques membres de la section A.M.C. de Val-et-Châtillon conduits par leur président, Roland Dal Martello, plusieurs porte-drapeaux issus des différentes associations patriotiques locales (AMC, UNACITA, Médaillés Militaires, Souvenir Français, Combattants de Moins de Vingt Ans, …), des présidents d’association ou leurs représentants, d’anciens élus municipaux, des habitants de la commune … se sont réunis sur la place du Maréchal Foch pour se rendre ensuite en cortège jusqu’à l’église Saint Laurent afin d’assister à une célébration du souvenir et de la paix pour les victimes de la Deuxième Guerre Mondiale. Axée sur la thématique de la paix, plusieurs lectures et témoignages ont permis d’exhorter les participants à en être des ardents artisans. Cette liturgie de la Parole avait été préparée en collaborations avec l’aumônerie au diocèse aux Armées Françaises et a été présidée par Pascal Marchal, assistant paroissial et sacristain, et Olivier Béna. L’église s’était parée de colombes, de rameaux d’olivier et de magnifiques fleurs pour accueillir ce moment de prières.
A l’issue de l’office religieux s’est tenue la cérémonie au Monument aux Morts. Roland Dal Martello, président de l’A.M.C, a présidé la cérémonie, ponctuée de sonneries militaires. Le message officiel de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, a été lu par Olivier Béna, 2ème adjoint au maire et Correspondant Défense.
Un dépôt de gerbes a été fait pour la Commune par Olivier Béna avec la participation de Guilhem, et pour l’A.M.C. par Alain Parisot, habitant de la commune et fidèle aux commémorations. Le nom des onze victimes civiles et militaires gravés en lettres d’or pour l’éternité a été ensuite honoré. La mémoire d’Ernest Noël et de Georges Reiniche ont aussi été associés pour l’occasion. Pour terminer, l’assistance a ensuite observé une minute de silence en hommage à toutes les victimes de la 2ème guerre mondiale et des conflits passés et présents, avant d’entonner la Marseillaise.
Le retour du cortège a laissé place devant la salle des fêtes à faire honneur aux drapeaux et aux remerciements des porte-drapeaux et des sapeurs-pompiers par les autorités. Le vin d’honneur offert par la Municipalité à la salle des fêtes aura permis de clôturer cette matinée riche en commémorations.
Les prochaines cérémonies patriotiques à Val-et-Châtillon se tiendront le dimanche 17 juin vers 10h45 au lieu-dit de la Ferme du « Trou Marmot » pour commémorer les événements qui se sont déroulés en juin 1940. Le lundi 18 juin à 18h, au Monument aux Morts, c’est le souvenir de l’Appel du Général de Gaulle prononcé depuis Londres, le 18 juin 1940, qui sera rappelé.

En route vers le Centenaire

Samedi 27 janvier dernier, à 10h45, à la salle des fêtes, s’est tenu l’assemblée générale ordinaire de l’Association des Mutilés et Anciens Combattants, section de Val-et-Châtillon, sous la présidence de Roland Dal Martello, fraîchement promu au grade d’arrière-grand-père ! Quinze des vingt membres avaient répondu présents notamment Pierre Sommier, président d’honneur de la section, Josiane Tallotte, maire, ou encore Olivier Béna, correspondant défense et maire-adjoint délégué aux cérémonies patriotiques. Alain Founé, de Cirey-sur-Vezouze, est un nouvel adhérent de la section. Il appartenait auparavant à celle de Baccarat.
Une minute de silence a été observée en mémoire des combattants passés et présents tués au cours des conflits. Ensuite, Roland Dal Martello a décliné le long rapport d’activités de la section comprenant de très nombreuses sorties, principalement sur l’ex-canton et même au-delà comme à Lunéville ou Nancy. Concernant Val-et-Châtillon, ont eu lieu comme chaque année quatre cérémonies : la Victoire 8 mai 1945, le Trou Marmot en lien avec le Groupe Turenne, l’Appel du 18 juin, anticipé au 17 juin en raison des élections législatives, et enfin le marathon pluvieux et venteux des commémorations de l’Armistice du 11 novembre. Le président a encouragé les membres à y participer plus activement car d’années en années, les rangs s’éclaircissent.
Danièle Besnard, trésorière, sous couvert du président, a fait état de la comptabilité. Très peu de recettes sont enregistrées car sur 21 € de cotisation, seuls 6 € sont conservés par la section, le reste étant envoyé à l’échelon supérieur de l’A.M.C. C’est grâce au matelas confortable retrouvé que l’association peut poursuivre ses actions, mais jusqu’à quand ?
Le bureau se compose ainsi : Roland Dal Martello, président, Patricio Garcia, vice-président, François Bajolet, secrétaire, Danièle Besnard, trésorière. Paul Pierre, porte-drapeau titulaire, a fait part de sa volonté de se retirer pour raisons de santé. C’est Marceau Duquenet qui le remplacera lors des cérémonies à Val-et-Châtillon.
Déjà président cantonal de l’U.N.A.C.I.T.A., Roland Dal Martello a confié l’organisation des cérémonies du 8 mai et du 11 novembre au monument aux morts à Olivier Béna.
Avant l’intervention des élus, Alain Founé, a développé le projet qu’il souhaite voir aboutir en juillet 2019, dont l’édification d’une stèle, en mémoire des aviateurs crashés le 29 juillet 1944 à la roche du Corbet. Il souhaite aussi que la réunion départementale de l’A.M.C. puisse se tenir prochainement à Val-et-Châtillon afin de valoriser la section.
Puis, Olivier Béna a souligné une fois n’est pas coutume l’importance et l’utilité de la section dans la vie associative de la commune. La mémoire des « Enfants du Val » tombés au cours des dernières guerres ne doit pas être effacée. Il rappelle que le site internet de la commune, le bulletin municipal et la revue de l’A.M.C., reprennent régulièrement les activités du comité. Le 8 mai 2018, à l’initiative de la Municipalité, le Monument aux Morts sera inauguré suite à sa rénovation ainsi que le parvis qui compose la place Jean de Klopstein. Une réunion se tiendra fin février afin de préparer dans les meilleures conditions cet événement à la veille du Centenaire de la fin de la Grande Guerre. Un atelier avec les enfants de la commune pourrait aussi se dérouler lors des vacances de printemps. Il s’est dit aussi très touché et fier de voir la Commune représentée par le drapeau de l’A.M.C. au cours des nombreuses cérémonies qui égrainent la vie des porte-drapeaux. C’est ainsi véhiculé une image positive de Val-et-Châtillon à l’extérieur.
Josiane Tallotte a présenté ses vœux pour l’année 2018 aux membres de la section. Elle a félicité la section pour les nombreuses sorties qui ont été enregistrées en 2017. Elle a surtout aussi voulu rendre hommage aux épouses bénévoles qui œuvrent en coulisse. Leur importance ne doit pas être minimisée car celles-ci concourent à la réussite des cérémonies. La rénovation du Monument aux Morts est un gros projet pour 2018. Plusieurs subventions ont déjà été accodées par le Souvenir Français et par le biais de la réservé parlementaire du sénateur, Jean-François Husson.
Avant le verre de l’amitié et le repas regroupant une vingtaine de convives, François Bajolet a reçu des mains du président Roland Dal Martello, la médaille et le diplôme pour 10 années de suppléance au porte-drapeau pour la section.
Olivier BENA

99ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918

Samedi 11 novembre dernier, comme à l’habitude, l’A.M.C. du Val en lien avec la Municipalité ont commémoré dignement sous un temps diluvien le 99ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918.
A 11h30, le cortège composé d'élus, de sociétés patriotiques accompagnées de leur porte-drapeau, de présidents d’association, d’habitants du village s’est dirigé à pieds vers le Monument aux Morts.
Sur place, les honneurs ont été rendus dignement malgré les conditions climatiques. Olivier Béna, maire-adjoint délégué aux cérémonies patriotiques, a présidé la cérémonie en remplacement de Roland DAL MARTELLO, président de l'A.M.C., assistant aux cérémonies à Cirey-sur-Vezouze. Dans un premier temps, il a lu le message officiel de la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées. Ce dernier rappelle que nous sommes désormais à une année du 100ème anniversaire de l’Armistice. Mais il y a un siècle déjà, en 1917, de nombreux événements sont à relever comme l’entrée en guerre des Etats-Unis, la deux Révoluations en Russie, mais aussi la tragédie humaine du Chemin des Dames. 2017 marque aussi le 100ème anniversaire du statut unique au monde de « Pupille de la Nation ». Destiné à l’origine aux orphelins de guerre, il s’étend aujourd’hui aux orphelins de parents tués en OPEX ou lors d’un attentat terroriste.
Un dépôt de gerbes s’en est ensuite suivi : M. Schott et un sapeur-pompier pour l’A.M.C. ainsi que les maires-adjoints Marie-Thérèse Gérard et Thierry Culmet pour la Municipalité. Ce temps a laissé place à l’égrainement de la longue liste des « enfants du Val » « morts pour la France » au cours de la Grande Guerre. Une minute de silence et de recueillement a permis à chacun de se souvenir de ces vies, parfois très jeunes, brisées à jamais par le conflit. Le chant a capella de l’hymne national est venu clore la commémoration.
De retour à la salle des fêtes, avant le partage du vin d’honneur offert par la Municipalité, Josiane Tallotte, maire, a retracé l’engagement des Etats-Unis dans ce conflit devenu mondial déjà dès 1914 avec le Japon. Elle a fait mémoire des trois premiers Sammies tombés en France à Réchicourt-la-Petite le 3 novembre 1917 en mentionnant la cérémonie internationale qui s’y est déroulée la semaine auparavant sur site avec l’inauguration d’un obélisque.
Le chapitre des commémorations pour Val(et-Châtillon est désormais terminé pour 2017, mis à part le souvenir de la Libération du Val le 19 novembre 1944 par le pavoisement en mairie. 2018 verra de nouvelles pages d'Histoire s’ouvrir dont la rénovation puis l’inauguration du Monument Commémoratif érigé en 1922 au square Jean de Klopstein.

Les Chemins de la Mémoire passent par le Trou Marmot

Pour la 19ème année consécutive, sous une météo moins caniculaire que les journées précédentes, s’est déroulée la cérémonie annuelle au cœur de la forêt au lieu-dit de la Ferme du « Trou Marmot », 77 ans après les faits qui s’y sont passé les 20 et 21 juin 1940.
En effet, au risque de se faire prendre le drapeau du régiment par l’ennemi, ses soldats l’ont brûlé. C’est un signe fort de la résistance qu’ils menaient alors quelques jours après la capitulation et l’appel du Général de Gaulle. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’un fragment de la cravate de l’étendard conservé précieusement par l’Amicale des Anciens du 37ème Régiment d’Infanterie et Forteresse. La relique a été d’ailleurs soigneusement déposée au pied du monument en mémoire du passé avant la commémoration. Comme l’a rappelé le Commandant Jacquemot dans son intervention, le Régiment a combattu jusqu’au bout et ne s’est jamais rendu à l’ennemi.
Un dépôt de gerbes a été effectué afin que perdure le souvenir en présence d’une délégation de l’Amicale conduite par le Commandant Jacquemot et le Colonel Rauch, de Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, de René Acrement, maire de Cirey-sur-Vezouze, d’Olivier Béna, adjoint délégué aux cérémonies patriotiques et correspondant défense, de Roland Dal Martello, président de l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, et de plusieurs porte-drapeaux des différentes sections locales patriotiques. Quelques membres et amis de l’A.M.C. avaient également fait le déplacement pour l’occasion.
Après les différents honneurs rendus en bonne et due forme, les membres de l’Amicale ont entonné la Marche des Soldats de Turenne, résonnant harmonieusement avec la nature et le cadre verdoyant et paisible du site.
Un verre de l’amitié, offert par l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, a conclu sympathiquement ce moment de recueillement ainsi que divers échanges entre les participants. Les chemins de la Mémoire avaient débuté à 8h à Sarrebourg pour se conclure vers 12h30 à Vexaincourt après plusieurs haltes à Lorquin, Xouaxange ou encore Neufmoulins.

Olivier BENA
Crédits photos : Yves Migos

77 ème anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940

En raison du second tour des élections législatives, la traditionnelle cérémonie au Monument aux Morts a été avancée d’une journée. De nombreuses associations patriotiques comme les Médaillés Militaires, l’U.N.A.C.I.T.A., l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, les Combattants de Moins de Vingt Ans, le Souvenir Français, … étaient représentées par leur président et leur porte-drapeau afin de commémorer l’événement. Sous la présidence de Roland Dal Martello, président de l’A.M.C. et de Josiane Tallotte, maire de la commune, le souvenir national de l’appel historique du Général de Gaulle depuis Londres à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi nazi a été respecté. Après l’honneur rendu aux drapeaux, Olivier Béna, adjoint au maire délégué aux cérémonies patriotiques et correspondant défense, a lu le message officiel ministériel puis les mots prononcés par le chef de la France Libre. Pierre Sommier, président d’honneur de l’A.M.C., a déposé la gerbe sur le monument. Une bande sonore a permis de faire résonner le chant des Partisans, hymne de la Résistance, et la Marseillaise. A l’issue de la cérémonie, un vin d’honneur convivial, offert par la section de l’A.M.C. s’est tenu à la salle des fêtes.


Olivier BENA

8 mai 2017, 72ème anniversaire de la Victoire

Lundi 8 mai se sont déroulées les traditionnelles cérémonies de commémoration de la Victoire du 8 mai 1945, sous un temps digne d’un 11 novembre !  
Les membres du conseil municipal, sous la présidence de Josiane Tallotte, maire de la commune, quelques membres de la section A.M.C. de Val-et-Châtillon conduits par leur président honoraire, Pierre Sommier, plusieurs porte-drapeaux issus des différentes associations patriotiques locales, des présidents d’association ou leurs représentants, d’anciens élus municipaux, des habitants de la commune … se sont réunis sur la place du Maréchal Foch pour se rendre ensuite en cortège jusqu’à l’église Saint Laurent afin d’assister à une célébration en souvenir des victimes de la Deuxième Guerre Mondiale. Axée sur la déshumanisation de l’homme qu’a généré ce conflit, cette dernière avait été préparée en collaborations avec l’aumônerie au diocèse aux Armées Françaises et a été présidée par Pascal Marchal, sacristain de l’église Saint-Laurent, et Olivier BENA.
A l’issue de l’office religieux s’est tenue la cérémonie au Monument aux Morts sous un crachin digne de celui du 23 avril 1922 lorsque fut inauguré en grandes pompes le Monument. Roland Dal Martello, président de l’A.M.C, a présidé la cérémonie, ponctuée de sonneries militaires. Le message officiel de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, a été lu  par Olivier Béna, 2ème  adjoint au maire et Correspondant Défense.
Un dépôt de gerbes a été fait pour la Commune par Olivier Béna et Thierry Culmet, adjoints au maire, avec la participation d’Amandine, et pour l’A.M.C. par Pierre Sommier, président d’honneur de la section, et Jean-Noël Jolé, maire de Parux. Le nom des onze vaictimes de la Commune a été ensuite honoré. Pour terminer, l’assistance a ensuite observé une minute de silence en mémoire de toutes les victimes militaires et civiles de la 2ème guerre mondiale avant d’entonner la Marseillaise.
Le vin d’honneur offert par la Municipalité à la salle des fêtes aura permis de clôturer cette matinée riche en commémorations. La prochaine cérémonie patriotique à Val-et-Châtillon se tiendra le samedi 17 juin à 16h au Monument aux Morts afin de se souvenir de l’Appel du Général de Gaulle prononcé depuis Londres, le 18 juin 1940. La date a été avancée en raison du second tour des élections législatives.
Les événements qui se sont déroulés en juin 1940 au lieu-dit de la Ferme du « Trou Marmot » seront également commémorés le dimanche 25 juin vers 10h45.    
 
Olivier BENA, Correspondant Défense de la Commune

50 ans de fidélité à l’AMC pour Roland DAL MARTELLO

Samedi 21 janvier 2017, à 11 heures, s’est tenue l’assemblée générale ordinaire de la section de l’A.M.C. (Association des Mutilés et Anciens Combattants) de Val-et-Châtillon à la salle des fêtes sous la présidence de Roland Dal Martello, en présence de 9 des 18 membres, anciens combattants ou sympathisants, ainsi que de Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, d’Olivier Béna, correspondant défense et adjoint délégué aux cérémonies patriotiques.
La réunion statutaire a tout d’abord débuté par les vœux pour 2017 du président aux membres et à leur famille, notamment ceux de santé en raison du froid glacial et de la sévère grippe qui sévit. Pierre Sommier, président d’honneur, souffrant, a été excusé. Le président a ensuite demandé d’observer une minute de silence à la mémoire des militaires tués dans le cadre de leurs missions et de Philippe André, ancien président d’honneur de la section lorsqu’il était maire de la Commune dans les années 1970.
La lecture du procès-verbal de la précédente assemblée générale a été effectuée. Le président a ensuite égrainé la liste des nombreuses activités auxquelles a participé la section dans la Commune, sur le secteur, et même bien au-delà, avec entre autres des cérémonies patriotiques ou diverses réunions. A Val-et-Châtillon ont eu lieu comme chaque année quatre cérémonies : le 8 mai avec l’inauguration de la Croix de Lorraine sur la place de la salle des fêtes, le Trou Marmot en lien avec le Groupe Turenne, l’Appel du 18 juin, et enfin le marathon pluvieux du 11 novembre. Le président a encouragé les membres à y participer plus activement. Le 3 avril 2016, l’A.M.C. a fêté à Nancy son centenaire mais la section n’a pu y être représentée pour cause de double manifestation à son agenda.
En 2017, cela fait 50 ans que Roland Dal Martello est membre de la section. Simple adhérent, il aura occupé tour à tour différents postes comme responsable de l’animation aux heures fastes de la section, puis vice-président et actuellement président depuis 2015.
Roland Dal Martello informe les adhérents que le fils de Raymond Héry, président d’honneur de la section décédé en 2010, a rétrocédé un vieux drapeau de la section retrouvé dans le grenier de la maison familiale, qui sera utilisé dans les cérémonies en doublure de celui déjà existant.
Paul Pierre, fidèle porte-drapeau, s’est vu remettre le 11 novembre 2016 l’insigne de 20 ans de porte-drapeaux.
Au niveau départemental, l’A.M.C. compte environ 2 800 adhérents répartis dans 90 sections, essentiellement des anciens combattants d’Indochine et d’Algérie, ainsi que des anciens soldats des opérations extérieures. Évidemment, les adhésions ont été beaucoup plus importantes juste après les deux guerres mondiales. Dans les années 1930, l’association rassemblait plus de 32 000 adhérents …. Une estimation cible le nombre de plus de 3 000 personnes qui n’ont jamais demandé la carte du Combattant ouvrant à des droits auxquels ils pourraient prétendre.
Danièle Besnard, trésorière, a fait état de la comptabilité. Il est précisé que dorénavant le numéraire a été supprimé. Grâce au livret A retrouvé l’an dernier, la section peut encore exister quelques années en maintenant un train de vie modeste. Après l’intervention de Michel Lemaire, vérificateur aux comptes, l’assemblée a approuvé à l’unanimité l’ensemble des rapports.
Le bureau se compose ainsi : Roland Dal Martello, président, Patricio Garcia, vice-président, François Bajolet, secrétaire, Danièle Besnard, trésorière et Paul Pierre, porte-drapeau titulaire.
Déjà président cantonal de l’U.N.A.C.I.T.A., Roland Dal Martello a confié l’organisation des cérémonies du 8 mai et du 11 novembre au monument aux morts à Olivier Béna.
Olivier Béna a réaffirmé l’utilité de la section de l’A.M.C. de Val-et-Châtillon même si les rangs sont de plus en plus clairsemés car c’est une association qui véhicule une image positive de la Commune lors des cérémonies sur le secteur ou au-delà. Il se félicite aussi de la participation des enfants à la cérémonie du 11 novembre suite à l’atelier de préparation organisé pendant les vacances de la Toussaint par la Municipalité. Il rappelle aussi l’adresse du site internet www.amc54.fr où figurent tous les articles et photos concernant la vie de la section. Enfin, il évoque le projet pour 2018 de rénovation du Monument aux Morts à l’occasion du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918.
Josiane Tallotte s’est ensuite exprimée au terme de la réunion sur différents points. Elle a tout d’abord martelé que la Commune s’associait toujours aux activités de l’A.M.C. et a félicité la section, les porte-drapeaux, pour leur dynamisme et leur présence aux nombreuses cérémonies.
Un verre de l’amitié a conclu l’assemblée générale suivi d’un excellent repas convivial réunissant une vingtaine de personnes.

98ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918

Vendredi 11 novembre, sous un temps pluvieux, la commune, en étroite collaboration avec l’AMC, a commémoré comme chaque année l’Armistice du 11 novembre 1918, signé à Rethondes, achevant plus de quatre années de guerre. Le cortège réunissant les associations patriotiques, les élus, les enfants et les habitants s’est dirigé vers la place Jean de Klopstein pour entourer le Monument aux Morts.
 
Pour cette première cérémonie depuis la fermeture de l’école Gratien Lorrain, un atelier conduit par Olivier BENA, adjoint au maire délégué aux cérémonies patriotiques et correspondant défense, a permis aux élèves allant du CE1 au CM2 de préparer activement ce moment du souvenir durant les vacances de la Toussaint. Tout d’abord, Théo et Amandine ont lu un texte rappelant les grandes lignes de celle qui aurait dû être « la der des ders » dédié à ceux de 14 comme les qualifiait Maurice GENEVOIX. De même, Mélina a lu un poème en lien avec la bataille de Verdun dont on commémore le centenaire en 2016. Le message officiel du secrétaire d’Etat a été prononcé par Olivier BENA. Ce dernier rappelle entre autre que 2016 est lié au centenaire de la création de l’office national des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre. Aussi, il précise que 2017 verra le centenaire de l’entrée en guerre des Etats-Unis le 6 avril et la victoire des Canadiens à Vimy le 9 avril. Un monument devrait aussi être érigé à Paris à la demande du Président de la République en mémoire des jeunes victimes de guerre. Théo, Cindy, Amandine et Mélina ont ensuite appelé les noms des « enfants du Val » morts pour la France. Thierry CULMET, adjoint au maire, a déposé une gerbe au nom de la Municipalité avec deux enfants ainsi que M. et Mme PAYAN, pour l’AMC de Val-et-Châtillon. Après une minute de silence, les enfants soutenus par l’assemblée ont entonné la Marseillaise avant de clôturer la cérémonie.
 
            De retour à la salle des fêtes, au moment du vin d’honneur, Josiane TALLOTTE, maire, a remercié les participants notamment tous les enfants du Val et d’ailleurs présents pour l’occasion. Elle a ensuite donné lecture de passages d’un livre de Guy LEJAILLE, un ancien renard, sur les « pioupious », nom donné autrefois aux simples soldats. Une petite exposition, préparée par Marie-Thérèse GERARD, adjointe au maire, et Delphine ETIENNE, ancienne ATSEM, présentait le travail réalisé par les enfants lors de l’atelier « dessinons la Paix » agrémentée de citations de Grands Hommes dont plusieurs Prix Nobel de la Paix. Roland DAL MARTELLO, Président de l’AMC de Val-et-Châtillon, a ensuite remis l’insigne de 20 années de Porte-drapeau à Paul PIERRE. Cette récompense vient souligner son engagement dévoué et continu au service de l’AMC. 



Le souvenir entretenu au Trou Marmot


C’est sous une météo mi-figue mi-raisin que s’est déroulée la cérémonie annuelle au cœur de la forêt au lieu-dit du « Trou Marmot », sur la commune de Val-et-Châtillon, 76 ans après les faits qui s’y sont passé les 20 et 21 juin 1940.  En effet, au risque de se faire prendre le drapeau du régiment par l’ennemi, ses soldats l’ont brûlé. C’est un signe fort de la résistance qu’ils menaient alors quelques jours après la capitulation et l’appel du Général de Gaulle. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’un fragment de la cravate de l’étendard conservé précieusement par l’Amicale des Anciens du 37ème  Régiment d’Infanterie et Forteresse. 
Un dépôt de gerbes a été effectué afin que perdure le souvenir en présence d’une délégation de l’Amicale conduite par le Colonel Jacquemot et le Colonel RAUCH, de Josiane TALLOTTE, maire de Val-et-Châtillon, de René Acrement, maire de Cirey-sur-Vezouze, d’Olivier BENA, adjoint délégué aux cérémonies patriotiques, de Roland DAL MARTELLO, président de l’U.N.A.C.I.T.A. et de l’A.M.C. de Val-et-Châtillon, de Bernard CLAUDON, président du Souvenir Français et des porte-drapeaux des différentes sections locales patriotiques.
Après les différents honneurs rendus en bonne et due forme, les membres de l’Amicale ont entonné la Marche des Soldats de Turenne, résonnant harmonieusement avec la nature et le cadre verdoyant et paisible du site.
Roland DAL MARTELLO s’est vu remettre l’insigne du 37ème régiment en remerciements pour sa participation logistique et fidèle d’années en années à la réussite de la commémoration. Un verre de l’amitié et des échanges entre les participants ont conclu sympathiquement ce moment de recueillement.

Olivier BENA

L’ Appel du Général du Gaulle, 76 ans après


               C’est entre deux averses que s’est déroulée la cérémonie traditionnelle commémorant l’Appel du Général de Gaulle depuis Londres le 18 juin 1940. En présence de plusieurs porte-drapeaux, de Josiane TALLOTTE, maire de Val-et-Châtillon, des trois maires-adjoints et de membres des associations patriotiques et autres, Roland DAl MARTELLO, président de l’A.M.C. de Val-et-Châtillon et de l’U.N.A.C.I.T.A. cantonal de Cirey-sur-Vezouze, a rappelé brièvement les faits historiques conduisant à cet événement majeur d’entrée en résistance d’une partie de la France de l'époque. Puis, Olivier Béna, adjoint délégué aux cérémonies patriotiques et correspondant défense, a lu solennellement l’Appel du Général de Gaulle. Une gerbe de fleurs a été déposée au Monument aux Morts de la part de l’U.N.A.C.I.T.A.. Avant la fin de la cérémonie, Patricio GARCIA, vice-président de l’A.M.C. de Val-et-Châtillon et porte-drapeau de l’U.N.A.C.I.T.A. s’est vu remettre l’insigne d’honneur de porte-drapeau depuis 20 ans des mains de Michel AUBRY, président de la 1234ème section des Médaillés Militaires, soulignant ainsi son dévouement et sa fidélité inaltérés.

Olivier BENA
.

L' AMC en bonne santé


Samedi 23 janvier 2016, à 11 h, s’est tenue l’assemblée générale ordinaire de la section de l’A.M.C. (Association des Mutilés et Anciens Combattants) de Val-et-Châtillon à la salle des fêtes sous la présidence de Roland Dal Martello, ayant pris les rênes depuis janvier 2015, en présence de douze des vingt membres, anciens combattants ou sympathisants, ainsi que de Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, d’Olivier Béna, correspondant défense et adjoint délégué aux cérémonies patriotiques et de Pierre Sommier, ancien président de la section.
 
La réunion statutaire a tout d’abord débuté par les vœux pour 2016 du président aux membres et à leur famille. Il a ensuite demandé d’observer une minute de silence à la mémoire des militaires tués dans le cadre de leurs missions, des victimes des attentats de Paris et d’André Maire de Frémonville, adhérent décédé en mars 2015.
 
S’en sont ensuite suivis la lecture du procès-verbal de la précédente assemblée générale. Le président a ensuite procédé au rapport moral, égrainant les différentes manifestations auxquelles a participé la section dans la commune et sur le secteur, avec entre autres des cérémonies patriotiques ou funérailles en présence du drapeau, et diverses réunions. A Val-et-Châtillon ont eu lieu quatre cérémonies : le 8 mai, l’Appel du 18 juin, le Trou Marmot, et le 11 novembre. Le président a encouragé les membres à y participer plus activement et a déploré l’absence des écoliers contrairement aux années précédentes. Le 3 avril 2016, l’A.M.C. fêtera à Nancy son centenaire de sa création remontant aux sombres heures de la Grande Guerre. Pierre Sommier, président durant 14 ans, a été élu président d’honneur de la section par les adhérents. Un vase en cristal lui a été offert par le comité afin de le remercier pour son investissement.
 
Danièle Besnard, trésorière, a fait état de la comptabilité. Après l’intervention d’André Schott, vérificateur aux comptes, l’assemblée a donné quitus à l’ensemble des rapports.
 
Le bureau a été réélu dans son intégralité pour une année et se compose ainsi : Roland Dal Martello, président, Patricio Garcia, vice-président, François Bajolet, secrétaire, Danièle Besnard, trésorière et Paul Pierre, porte-drapeau titulaire.
Jean-Claude Tallotte est un nouvel adhérent. Déjà président cantonal de l’UNACITA, Roland Dal Martello confie l’organisation des cérémonies du 8 mai et du 11 novembre au monument aux morts à Olivier Béna.
 
Josiane Tallotte s’est ensuite exprimée au terme de la réunion sur différents points. Elle a tout d’abord affirmé que la commune s’associait toujours aux activités de l’A.M.C. et a félicité la section pour son dynamisme et sa présence aux nombreuses cérémonies. Elle déplore aussi l’absence des élèves de l’école Gratien-Lorrain et leur participation active comme par le passé.
 
Un verre de l’amitié a conclu l’assemblée générale suivi d’un excellent repas convivial réunissant une vingtaine de personnes.
Olivier BENA