Section de LUDRES

RAVIVAGE DE LA FLAMME SOUS L'ARC DE TRIOMPHE

Ce mardi 25 septembre 2022, les communes de Ludres et Houdemont faisaient voyage commun vers la capitale. Sur une idée de Pierre CLAUDOTTE, président du CEL (Cercle d’études de Ludres) en association avec Sophie MERCIER, adjointe à la communication, à la jeunesse et chargée du CME (Conseil Municipal des Enfants) de la commune de Ludres une journée ‘’Mémoire’’ à Paris était organisée dans le cadre de la commémoration du 80ème anniversaire des fusillés ludréens.
Il y a 80 ans André PACAULT, Marcel SIMON et Hubert WEISS étaient fusillés le 21 juillet 1942 sur le site de ‘’la Malpierre’’ pour avoir en mars 1942 dérobé 425 kg de dynamite dans la poudrière des mines de Ludres pour effectuer des actes de sabotages. Ce voyage du souvenir était présidé par messieurs les maires de Ludres : Pierre BOILEAU et de Houdemont : Maurizio PETRONIO. Les participants de Ludres étaient les membres du CME issus des écoles Pierre Loti, Jacques Prévert et du collège Jacques Monod et des jeunes des chantiers jeunes et un bénévole. Le président de la section AMCVG de Ludres/ Houdemont /Messein, Michel HENRY était accompagné des jeunes porte-drapeaux : Nicolas MARCHAL et Marian VIGNOT. Le maire de Houdemont était entouré de jeunes porte-drapeaux eux aussi issus du CME : Nicolas COCHET, Baptiste FOUCAL GOBERT et Alexis HOELTZEL DUMOTIER. Était aussi présent, le président départemental de l’AMCVG, Albert LADAME, invité, à cette occasion, par le maire de Houdemont.
Départ 7 heures de Ludres dans la fraîcheur, le jour n’étant pas encore levé. Le bus affrété était quasiment plein et beaucoup somnolaient encore pendant le trajet. Vers 11 heures, nous arrivions à notre première étape après avoir goûté aux embouteillages parisiens : le ‘’ Mont Valérien’’, principal lieu d’exécution par les troupes allemandes de résistants et otages au cours de la seconde guerre mondiale. Là nous avons gravi la grande esplanade où se trouvent tracées au sol, en dalles de granit, la ‘’Croix de Lorraine’’ entourée du ‘’V’’ de la victoire. Nous sommes face à un immense monument, avant de descendre dans la crypte où dorment pour l’éternité, Morts pour la France : Berty Albrecht, Maurice Duport, Allal Ould M’Hamed Ben Semers, Edmond Grethen, Raymond Anne, Hedhili Ben Salem Ben Hadj Mohamed Amar , Henri Arnaud, Renée Levy, Boutie Diasso Kal, Maboulkede, Georges Brière, Antoine Mourgues, Jean Charrier, Alfred Touny, Maurice Debout, Pierre Ulmer et le dernier compagnon de la Libération : Hubert GERMAIN. Premier hommage à la flamme, symbole de la mémoire, face aux dix sept cercueils recouverts du drapeau tricolore : les jeunes porte-drapeaux entouraient le président LADAME, qui médailles sur le revers de sa veste, portait le drapeau départemental de l’AMCVG. Explications du guide du Mont Valérien écoutées avec attention par nos jeunes enfants. Longues minutes de recueillement et chant de la ‘’Marseillaise’’. Les drapeaux s’inclinent pour salut respectueux. Le parcours mémoriel autour de la butte et du fort s’effectuait ensuite sous le soleil. *
Repas tiré du sac sur place avant de reprendre la route (!) toujours dans l’impossible circulation parisienne (merci à la dextérité de conduite de notre chauffeur) et direction le PANTHÉON où nous étions rejoints par le député de notre circonscription Emmanuel LACRESSE, qui nous accompagnait dans la visite de ce lieu de sépulture au fronton duquel est inscrite la célèbre phrase : AUX GRANDS HOMMES LA PATRIE RECONNAISSANTE. Imposant bâtiment du quartier Latin sur la montagne Sainte Geneviève s’ouvrant sur un hall impressionnant où se balance le ‘’pendule de Foucault’’ démontrant le mouvement perpétuel de notre planète. Descente dans la crypte où reposent 75 hommes et femmes célèbres: … Voltaire, Victor Hugo, Jean Jaurès, Jean Moulin, Saint Exupéry, Pierre & Marie Curie, Charles Péguy, Alexandre Dumas, Simone Weil, Joséphine Baker…
De nouveau la circulation, direction l’ARC de TRIOMPHE de l’ÉTOILE. Ce sera le ravivage de la Flamme, but final de la journée. Les deux maires Pierre BOILEAU et Maurizio PETRONIO accompagnés de Mila CHAUFFERT du CME de Ludres et d’un petit camarade, membre d’une CME bretonne, en vacances, tinrent l’épée qui redonna un regain de feu au centre de la stèle de bronze. Les jeunes porte-drapeaux de Houdemont et Ludres étaient alignés, sous la voute majestueuse de l’Arc, derrière le drapeau de l’AMCVG tenu par notre président départemental qui se trouvait près du drapeau de la ‘’Flamme’’. Minute de silence, chant de la ‘’Marseillaise’’. Signature du registre par les autorités présentes.
Nous rejoignons ensuite le bus qui va nous ramener à Ludres minuit passé. Belle journée d’émotions, de sensibilisation à la Mémoire de nos Anciens, MORTS pour que la France vive LIBRE, dont tous les participants, petits et grands, se souviendront longtemps.

Anniversaire du 8 mai 1945 par la section de LUDRES/HOUDEMONT/MESSEIN :

La particularité de cette cérémonie c’est qu’elle s’est déroulée en en trois temps du fait que la section regroupe trois communes amies.
Tout d’abord le 7 mai au soir à Ludres, les porte-drapeaux, les adhérents, sympathisants et habitants se sont retrouvés sous un chaud soleil à 18 heures à l’église ‘’Sainte Jeanne d’Arc’’ dans la paroisse de ‘’la Visitation sur Moselle et Madon’’ pour assister une messe en mémoire des Morts de la seconde guerre mondiale auxquels étaient, bien sûr, associés ceux de la Grande guerre et aussi ceux de OPEX en cours et passés. À l’issue tous les participants se sont ensuite rendus devant le monument aux Morts, place Ferry, pour la cérémonie traditionnelle. Celle-ci, présidé par Pierre BOILEAU, maire de Ludres, en présence du maire de Houdemont Maurizio PETRONIO, du sénateur Jean-François HUSSON, de la députée Pascale CÉSAR, du commandant du groupement de gendarmerie, d’un représentant du colonel commandant la base aérienne 133 de NANCY-OCHEY a vue la participation des enfants des écoles de Ludres et Houdemont, des services d’incendie et secours de la commune avec ses jeunes sapeurs-pompiers… Les sonneries réglementaires étaient assurées par la’’ fanfare Stanislas’’. Allocution de monsieur le maire de Ludres, Pierre BOILEAU qui a lu aussi le texte de madame la secrétaire d’État aux Anciens Combattants. Le président de la section Michel HENRY, a lu celui de l’Union Française des Anciens Combattants. Les enfants des écoles ont quant à eux lu la liste des Morts pour la France inscrits sur le monument et récité le chant des ‘’Partisants’’. Puis dépôt des gerbes des autorités présentes. Celle de l’AMCVG le fut par le président de Ludres Michel HENRY, accompagné par le président départemental Albert LADAME qui est aussi vice-président de la section. La fanfare nous a donné, en fin de cérémonie, une aubade for appréciée. Tous les participants se retrouvèrent ensuite salle Monet pour un pot de l’amitié offert par la municipalité. Lors d’une nouvelle allocution Pierre BOILEAU, maire, a rendu un vibrant hommage à Michel HILBERT, président de la section AMCVG qui nous a récemment quitté.
Le lendemain le 8 : partage des participants de la veille pour deux cérémonies. La première au monument aux Morts de Houdemont, sous la présidence de Maurizio PETRONIO, maire et en présence du maire de Ludres, des enfants des écoles de Ludres et de l’école ‘’ Maurice et Katia KRAFFT’’ de Houdemont emmenés par son directeur accompagné de professeurs, qui participaient pour la première fois à une cérémonie officielle, du conseil municipal des jeunes... Un nombreux public de houdemontais était présent. Les porte-drapeaux de l’AMCVG entouraient le monument aux Morts. La fanfare Stanislas était de nouveau présente pour les sonneries réglementaires. Monsieur le maire a lu le message de madame la secrétaire d’État aux Anciens Combattants. Le jeune maire du conseil municipal des enfants a lu un message de l’Union Français des Anciens Combattants. Puis ce fut le dépôt de gerbes. Celle de la municipalité de Houdemont par Maurizio PETRONIO, maire, accompagné du maire de Ludres et d’enfants des écoles et du conseil municipal des jeunes. Celle de l’AMCVG a été déposée par le président départemental Albert LADAME, accompagné du président de Ludres Michel HENRY tous deux, eux aussi, entourés d’enfants. Le Souvenir Français a comme à Ludres a déposé une gerbe. Les autorités présentes saluèrent et remercièrent les porte-drapeaux.
Parallèlement à Houdemont une cérémonie patriotique se déroulait aussi à Messein sous la présidence de Daniel LAGRANGE, maire. L’AMCVG était représenté par Michel THOURAINE, le président honoraire de Messein, également vice-président de la section de Ludres ainsi que par le président adjoint de Ludres Jean-Marc MULLER. Les adhérents de la commune étaient présents. Des drapeaux de l’AMCVG, dont un jeune porte drapeau de Ludres, encadraient le monument aux Morts. Comme dans toutes les communes, en cette journée mémorielle et du souvenir de nos Morts pour la France, le message de la secrétaire d’État fut lu par monsieur le maire, celui de l’UFAC par le président Michel THOURAINE en présence de nombreux élèves des écoles de la commune à la grande satisfaction de tous les participants
Un peu plus tard, salle Schweitzer de Ludres, en ce dimanche 8 mai les trois présidents de Ludres,Houdemont et Messein se retrouvaient pour accueillir et participer avec nombre d’adhérents des trois communes à un convivial et chaleureux repas d’amitié.

Un Membre du C.A Départemental a l 'honneur

Le 13 juillet 2011 salle Monod à LUDRES, Madame MOUGEL Juliette au cours d'une cérémonie organisée par Monsieur le Maire, a reçu la croix de Chevalier de la Légion d'Honneur qui lui a été remise par Monsieur GRAPINET Louis Philippe Officier de la Légion d'Honneur.
Titulaire de la croix du Combattant, de la croix du Combattant Volontaire, de la croix de Guerre et de la médaille Militaire, elle avait obtenu ces récompenses pour son action au cours du dernier conflit mondial.
Conductrice ambulancière de la Croix Rouge, elle avait transporté un rescapé des 4 résistants fusillés dans le bois de NORGE la VILLE en Côte d' Or.
C'est dans une situation extrêmement dangereuse que ce blessé dans un état désespéré fut acheminé clandestinement vers l'hôpital de SAVIGNI le SEC, et c'est grâce à cette action que ce résistant fut sauvé in extrémis.
Avertie secondairement qu'elle était recherchée par la Gestapo, Madame MOUGEL termina la guerre au maquis Tarzan avec lequel elle était déjà en contact.
Adhérente à notre Association depuis 1975, elle a assuré la Présidence de la Section de LUDRES de 1978 à 2004, elle s'est beaucoup investie dans le monde Ancien Combattant, Administrateur à l'UDAC 54, elle a été membre du Collège représentant les Anciens Combattant et Victimes de Guerre à l'ONAC pendant de nombreuses années.
Nous lui adressons nos plus vives félicitations pour cette distinction.