Section d' HOUDEMONT

OCTOBRE 2017

La Section AMC de Houdemont peut s'enorgueillir d'exister depuis près de 50 ans, mise en place par notre regretté camarade Maurice JACQUEMIN. Forte d'une cinquantaine de membres adhérents, malgré les vicissitudes des ans, nous avons toujours réussi à maintenir ce niveau en effectif. Le Président en exercice Bernard TOUDIC, occupe ce poste depuis le 20 janvier 1991, bien qu'adhérent depuis 1983, en succédant au Président André LEFEBVRE, avocat, et également ancien président départemental AMC. Au cours de cette longue période, nous aurons pu visiter de nombreux sites, dignes du plus grand intérêt tant touristique qu'historique, parmi eux, évoquons un instant, les visites rendues aux places de : La Forteresse de Bitche en Moselle, la Forteresse de Besançon avec son musée de la déportation, bien évidemment, et parfois plusieurs fois les sites de Verdun, Colombey-les-Deux-Eglises avec toute l'Histoire du Général de Gaulle et son Appel historique du 18 juin 1940 refusant la capitulation au lendemain de l'Armistice, malgré tout accepté par les populations qui voulaient y voir la fin des hostilités et espéraient le retour des prisonniers dont ceux de Dunkerque. N'oublions pas de citer le triste mais glorieux Chemin des Dames près de Laon, avec la célèbre Caverne du Dragon et qui en un mois, sous les ordres du Général NIVELLE fera plus de 180.000 morts dans nos rangs. C'était aussi la période des « fusillés pour l'exemple » Soldats innocents et victimes de difficiles et aussi cruels moments, et dont nous demandons pour la plupart et l'honneur des familles, la réhabilitation. Ce serait l'honneur de la France. Un des grands moments de la Section fut le samedi 11 septembre 1991, où à la demande explicite du Président HUGUES, votre président de section Bernard TOUDIC a personnellement ravivé la Flamme et signé le Livre d'Or sous l'Arc de Triomphe à Paris, au nom de la Section et de la commune de Houdemont en Meurthe & Moselle.
A présent, la section se contente d'activités certes intéressantes mais parfois plus modestes, et c'est ainsi qu'en juin dernier, fort d'un effectif de 47 personnes, nous nous sommes rendus en visite au Luxembourg, ville et pays. Journée certes quelque peu fatigante mais hautement intéressante, visite de lieux fortifiés en petit train, dans la périphérie de Luxembourg ville. C'est à voir. Repas en ville dans un restaurant des plus sympathiques et visite d'une cave après une promenade en bateau sur la Moselle. Regrets pour les absents qui ont manqué une belle et mémorable excursion. De la vie de chaque jour, notre section commémore bien évidemment toutes les dates patriotiques, 8 mai, 11 novembre et jusqu'à ces dernières années, le 18 juin 1940. Une chance heureuse pour la section et la municipalité, bien que nombreux des nôtres aient pu servir avec honneur en AFN dont essentiellement en Algérie, nous n'avons pas eu de soldat tué dans ces moments difficiles. Néanmoins, nous respectons et honorons ces soldats victimes du devoir, et nous nous sommes même rendus à Paris, quai Branly, près de la Tour Eiffel pour nous incliner face aux monuments érigés en Mémoire des victimes de ces temps pénibles et hautement historiques.

ASSEMBLEE GENERALE de la section AMC d 'HOUDEMONT

ASSEMBLEE GENERALE DE LA SECTION A.M.C. – HOUDEMONT

Samedi 18 janvier 2014, dans un établissement hôtelier de la commune de Houdemont, s'est tenu l'Assemblée Générale de la Section des Mutilés et Combattants de Houdemont, sous la conduite depuis 23 ans révolus, de son président Bernard TOUDIC.
Nous avons relevé une bonne participation, sur un effectif de 53 personnes adhérentes, nous avons constaté 34 adhérents dont certains venus avec leur conjointe, ce qui a représenté un effectif de l'ordre de 45 personnes , plus la présence de Monsieur André DALLET, Administrateur au Siège départemental, ainsi que de Monsieur Daniel MAGRON, Maire de Houdemont. Dans l'assistance, on pouvait remarquer la présence de Monsieur Albert LADAME, Président - Adjoint à la section et Secrétaire Départemental au C.A. de l'AMC depuis Mai 2013, ainsi que de Monsieur Jacques OUDIN, Trésorier à la section depuis 1992.
Dans son message d'accueil, le président de section a tenu à présenter ses meilleurs vœux à l'assistance ainsi que de rappeler la Mémoire de nos anciens, décédés dans l'année écoulé, et de faire observer la traditionnelle minute de silence
Après avoir rappelé les grandes lignes de l'action de l'année écoulée, dont la mémorable et excellente sortie de la section au Fermont en Moselle, le Trésorier Jacques OUDIN a présenté les comptes de la section, approuvés par notre adhérent Daniel AMET, chargé de la fonction de Commissaire aux Comptes. Quitus à l'unanimité des présents pour les intéressés.
Au cours de la réunion M. Daniel MAGRON, Maire, a donné son appréciation, très bonne sur la section et approuvant notre action du Souvenir patriotique, notamment lors des manifestations patriotiques traditionnelles 8 mai, 18 juin et 21 novembre. Notons qu'en cours d'année, nous avons eu la présence d'un député, et maire d'une commune voisine. Nous avons aussi constaté une présence assez nombreuse d'habitants, surtout le 7 mai au soir, en raison de la fête de la rhubarbe le lendemain à HOUDEMONT, ainsi que le 11 novembre. Mention a été faite de la participation nombreuse d'enfants de l'école communale, Maurice et Katia Krafft, sous la conduite de leurs enseignantes. Le 7 mai prochain en soirée, les enfants interpréteront «  le Chants des Participants » suivant indications communiquées par le secrétariat de la mairie. Notre association interprétera le chant de « la Marseillaise » sous la conduite de M. HAROTTE, notre grand Maître de chant, peut-être accompagné de notre adhérent Monsieur Jacques LALLEMANT.
Des questions diverses purent s'ensuivre, notons, le journal associatif dont la présentation de la dernière édition, nous avait quelque peu interloqués. Le prochain barème de cotisation des personnes veuves à la section a été discuté et nous avons convenu d'une remise de cotisation de 3€ aux veuves de la section, à partir du 1er janvier 2015. Le droit à récompense pour les personnes exerçant une fonction au Bureau de l'association. Notons et cela est valable pour les décorations, que celles-ci se demandent et bien évidemment s'accordent selon les droits de chacun. En matière de sortie annuelle, nous avons suggéré de nous rendre à Colombey-les-Deux-Eglises, mais cela se concrétisera lors d'une prochaine réunion de Bureau.
Séance close pour midi, suivi suivie d'un apéritif, kir, et d'un repas avec 41 convives. L'assemblée s'est félicité de la bonne tenue des débats et a apparemment manifesté son accord pour revenir l'année prochaine, ne sachant évidemment pas, ce que l'année nouvelle pourrait nous réserver.

11 Novembre 2013

Ce lundi 11 novembre à 11h15, nombreuse assistance devant le monument aux morts de la commune.
Présence, d'un clairon ainsi que de M. MAGRON, Maire et de nombreux conseillers municipaux, de Madame LALLEMANT représentant le Souvenir français,
Ainsi que Monsieur Bernard TOUDIC pour l'Association des Mutilés et Combattants.
Appel des noms des combattants «  Morts pour le France «  et dont les noms sont gravés dans la pierre du Monument, dépôts de gerbes, Municipalité, Souvenir Français et A.M.C., lecture par Monsieur le Maire du message officiel, et par le Président de l'AMC-Houdemont du message de l'UFAC,
Les enfants de l'Ecole primaire Maurice-et-Katia-Krafft ont chanté en présence de leur Directeur Monsieur MAHE, le Chant de la Marseillaise.
Au vin d'honneur, Monsieur Bernard TOUDIC a lu une courte allocution, posant la situation politique du pays en 1913, et des grands faits d'armes au cours de la Grande Guerre, par année de guerre. Ci-joint allocution du Président B. TOUDIC

Allocution 11 novembre 1918
Ce jour est celui de la commémoration du 11 novembre 1918, mettant un terme à un conflit de quatre années, mieux connu sous le nom de la Grande Guerre, ou encore, de la Première Guerre mondiale. Souvenons-nous des préludes :
Une année 1913 diversement mouvementée, la Poudrière des Balkans, et déjà la crainte d'un affrontement entre l'Autriche et la Russie, avec la menace dans l'opinion par le jeu des alliances d'une guerre européenne.
Le 8 août 1913, la durée du service militaire portée de 2 ans à 3 ans, en regard de la montée en puissance de l'armée allemande, se voulait d'apaiser les craintes dans l'opinion française.
Fait anecdotique mais significatif des craintes de cette époque, le gouvernement français décide que dorénavant les sœurs religieuses soignantes seront admises dans les hôpitaux, en renfort du personnel médical laïque jugé insuffisant.
Cette année 1913, vit de profonds malaises, l'assassinat en juillet de cette année, au café du Croissant à Paris, de Jean JAURES, l'année suivante, le 28 juin 1914, l'assassinat à Sarajevo de l'Archiduc d'Autriche.
Tous ces évènements très graves auront pour effet de conduire la France à la mobilisation générale le 2 août 1914, suivi le lendemain de la déclaration de guerre à la France par l'Allemagne, soit le 3 août 1914.
Bilan humain terrifiant avec 1.400.000 soldats français tués. Souvenons-nous des grands faits d'armes.
1914 Bataille de la Marne où les allemands étaient arrivés à proximité de Meaux. C'est du 6 au 12 septembre, que le Général JOFFRE  avec l'initiative du Général GALLIENI pour la mobilisation des taxis de la Marne, repousseront les assauts de l'Armée de von KLUCK. PARIS était sauvé.
1915, connaîtra la percée en force de l'armée allemande dans les Flandres, en Picardie et en Champagne. C'est la venue de l'épouvantable guerre des tranchées, et de l'utilisation de gaz asphyxiants par l'ennemi.
21 février 1916 avec la terrible et mémorable Bataille de Verdun, à l'initiative du Kronprinz, triste bilan de quelque 720.000 morts franco-allemand. L'Ossuaire de Douaumont en est un témoignage. Lieu aussi où plus tard le 22 septembre 1984, le Président français François MITTERAND et le Chancelier allemand Helmut KOHL se sont serrés la main pour la réconciliation franco-allemande.
Souvenons-nous enfin du 16 avril au 17 mai 1917, des terrifiants combats du Chemin de Dames, secteur de Laon dans l'Aisne, sous le commandement du Général Nivelle avec quelque 270.000 tués français en un mois. Néanmoins pages glorieuses de notre Histoire.
Cet Armistice du 11 novembre 1918 devait permettre le retour à la France de l'Alsace et d'une partie de la Moselle en Lorraine, perdus après la défaite de Sedan en 1870, mais hélas, par les conséquences très dures du Traité de Versailles en 1918, quelques années après devaient se dessiner les préludes à la Seconde guerre mondiale.
Votre présence en ces lieux est un témoignage du souvenir à l'égard de nos soldats morts pour la patrie.
Nous n'avons pas le droit d'oublier.

Sortie au FERMONT

Samedi 20 avril, la Section AMC de Houdemont avait retenu de visiter les installations restaurées du Fermont, partie de la Ligne Maginot dans le secteur de Longuyon. Il convient de préciser que la Ligne Maginot a été invaincue en juin 1940, et qu'elle tenait encore au moment de la signature de l'Armistice. Ce n'est qu'ensuite, sur une promesse mensongère de l'adversaire que nos 580 soldats composant cette garnison, se sont rendus, en effet, il leur avait été promis que s'ils abandonnaient ces lieux, ils pourraient rentrer chez eux, et au lieu de rejoindre leurs foyers, ils prirent le chemin des camps de captivité.
Donc, au jour convenu, dès 9h30, c'est un groupe fort de 35 personnes qui prit gaiement la route de Longuyon, en direction du Fermont. Il faut connaître, car s'est un lieu fortifié perdu dans les bois. Dès notre arrivée visite d'un très beau musée dont le mérite revient à une Association «  Les Amis du Fermont » . On y voit nombre d'armements de l'époque, costumes ou véhicules ainsi que des scènes reconstituées , ceci dans un cadre un peu «  dédale » de sorte que rien ne devient monotone et oblige à la visite jusqu'à son terme.
Ayant regagné l'entrée du fort, nous sommes descendus avec un monte-charge jusqu'à 28 mètres sous terre, et de là, à travers un circuit de galeries humides et moyennement éclairées, nous avons gagné le lieu du restaurant installé à 30 mètres sous terre. Il s'agit d'un espace fermé, hors l'entrée bien évidemment, chauffé à 20°, repeint, décoré de gravures retraçant le passé du fort. Le repas servi par un traiteur local, boucher de profession, fut très apprécié pour un prix raisonnable. Copieux suffisamment et boissons à volonté avec café. Le lieu de la restauration était en son temps celui d'un dépôt de munitions, mais à présent, c'est pour l'histoire.
Dès 15 heures, car en raison d'une ambiance parfaite de tous nos amis participants, nous ne pûmes commencer la visite qu'à partir de cette heure. Circuit en petit train touristique et d'époque sur voie de 60, donc, deux personnes par banquette. Déplacement dans des tunnels étroits, faiblement éclairés accompagné d'un fond bruyant de ferraillement, mais en finalité, extrêmement plaisant. La seule chose à prévoir est un vêtement chaud car le fond de l'air 13° dans les couloirs est plutôt juste, mais les participants étaient prévenus en ce sens. Des montées ou descentes en monte-charge d'une capacité moyenne de quinze personnes et empruntant des puits de 28 mètres. Cela est autant quelque peu stressant qu'amusant d'ailleurs à la sortie se ne fut qu'enthousiasme et compliments pour le responsable de section.
Au cours de la visite, des salles de toutes sortes avec des scènes de la vie de cette époque reconstituées, cuisine, infirmerie, ateliers, lieux de repos, enfin toute la panoplie avec les systèmes de défense ou de protection comme le ravitaillement permanent en eau ou le dégazage de l'air, dans le cas ou l'ennemi aurait entrepris de gazer les lieux du fort avec ses 580 soldats. Les risque d'explosion accidentelle étaient également prévus et sérieusement étudiés pour parer les effets de souffle. Les travaux commencés en 1931 sur des ordres d'André Maginot, Ministre de la Guerre, devaient durer jusqu'en 1937, les ouvriers travaillant jours et nuits, 7/7. C'est à voir, c'est colossale, inimaginable de l'œuvre humaine de travail. Les lieux sont encore classés en terrains militaires, même s'ils sont ouverts au public.

En extérieur, visite des fortifications, deux à trois mètres d'épaisseur de béton, et des ouvertures diverses pour tirer ou voir en dehors du fort pour les combattants. Visite d'une tourelle restaurée, en état de fonctionnement et pouvant effectuer des tirs d'une portée de 12 km dont 4 km en territoire belge pour le cas échéant de défense. Les installations se situent à une distance moyenne de 8 km de la frontière belge.
Dans la pratique, en 1940, l'ennemi qui avait essayé de percer les installations fortifiées a vite déclaré ces lieux infranchissables. La lacune est que si les zones fortifiées de la Ligne Maginot descendent jusqu'à Menton près de l'Italie et face à la mer interdisant des approches de navires de guerre. Par amitié et respect pour nos amis belges, le commandement de l'époque s'était abstenu de poursuivre ces travaux de fortifications le long de leur frontière, de sorte que l'ennemi est venu par Sedan et par l'Est a pénétré en Lorraine et par l'Ouest jusqu'à la mer et remontant vers le Nord de la France, devait prendre au piège nos propres armées et celles de nos amis britanniques. Il faut savoir que la Belgique était alors tenue par l'adversaire, donc aucune issue possible et ce fut la catastrophe et reddition de la poche de Dunkerque.
Tant l'excursion fut plaisante et agréable, la résultante fut que nous devions prendre une heure de retard sur le planning de départ du bus qui nous avait conduit, au grand dam du chauffeur qui avait une autre mission et, qui nous a dit qu'en ne respectant pas nos engagements nous perturbions son planning de travail. Enfin, en finalité tout s'est bien terminé et le chauffeur nous a présenté des excuses pour son énervement passager, en nous demandant de comprendre qu'il n'avait pas que nous comme clients.
L'ensemble de la journée a laissé une très bonne impression aux participants de la section, a tel point qu'une dame du groupe a dit au responsable de notre section que c'était la plus belle sortie organisée au cours de ces dernières années. Les quelques photos ci-jointes donneront modestement une idée de la satisfaction rencontrée. Pour 19h30, nous étions de retour à Houdemont.

Assemblée Générale 2013 à HOUDEMONT

Samedi 17 janvier 2013 s'est tenu à l'Hôtel ARCOLE, l'Assemblée générale annuelle de la section de HOUDEMONT. En raison des conditions climatiques du moment, les plus grandes craintes de défection inquiétaient les organisateurs de cette manifestation, surtout qu'un bon repas avait été commandé auprès du Maître des lieux, le restaurateur. Ce jour restera marqué d'une pierre blanche car sur un effectif prévu de 49 personnes, compte tenu des réservations pour le repas, seule une annulation fut constatée, comme quoi, nous pouvons en déduire que nos adhérents sont dignes d'appartenir à une association de combattants et que ce n'est pas quelques flocons de neige qui les démotivent.
Convoqués pour l'heure limite de 10h30, nous nous retrouvions, à une exception près, au complet pour pouvoir commencer valablement nos travaux. Nous devions noter dans nos rangs, la présence de Monsieur André DALLET pour la représentation AMC départementale de l'association, ainsi que celle de Monsieur Daniel MAGRON, Maire pour la municipalité de HOUDEMONT.
Après l'accueil traditionnel des participants en ce début d'année, le Président de Section Bernard TOUDIC faisait observer une minute de silence, en Mémoire des anciens de la section, disparus au cours de l'exercice précédent, hélas dure et cruelle année pour la section, puisque cinq de nos camarades nous avaient quittés, et deux conjointes d'adhérents, à savoir et par ordre chronologique : M. René FRESSE, M. Jacques GEHIN, M. Roger JACQUES, Mme Colette PRADIE et M. Jean-Marie ARNOULD, plus respectivement : Mme Yvette VASSE et Mme Angèle JACQUES.
Mme Marie-Odile ISEN prenant la parole à l'invitation du Président, fit l'exposé des activités de la section au cours de l'exercice précédent, notamment marqué par la belle sortie avec repas à VENTRON, au lieu-dit L'Ermitage près de la chapelle du Frère Joseph dans les Vosges, et un retour avec arrêt au Musée René FONCK à St-Dié des Vosges, héros de l'aviation au cours de la Première Guerre mondiale, l'un des as de l'aviation française avec 75 victoires officiellement homologuées.
Ensuite, M. Jacques OUDIN présenta les comptes de la section, Exploitation générale, Bilan et Trésorerie. La conclusion devait mettre en évidence une diminution de nos modestes réserves de 231 €. Nous devons bien admettre que malgré une honorable subvention de 550 € de notre municipalité et quelque 300 € de notre Siège départemental, il faut malgré tout beaucoup de qualités de gestionnaire pour maintenir un tel équilibre. Les comptes furent approuvés sans réserve par notre Commissaire aux Comptes M. Daniel AMET suivant son rapport, quant à leur exactitude et sincérité. Le quitus fut donné à l'unanimité aux intervenants.
Les débats se sont poursuivis avec les félicitations et encouragements de M. Daniel MAGRON, Maire, pour la bonne tenue de la section et de son utilité pour le maintien du Souvenir patriotique sur la commune, avec la participation des enfants de l'école primaire, et de leurs institutrices.
M. André DALLET prenant la parole, présenta un projet de «  Certificat de Citoyenneté » en quelque sorte une feuille classique sur papier 180gr, ornées de petits tableaux rappelant les principaux faits de la Grande Guerre, harmonieusement dessinés et rapportés comme la Bataille de Verdun en 1916, et devant être décerné aux enfants qui manifesteront un intérêt pour l'Histoire patriotique de notre pays, comme la lecture d'un message, un dépôt de fleurs ou l' interprétation d'un chant patriotique. Nous pensons qu'une telle initiative devrait intéresser les jeunes enfants, et ceci bien évidemment, sous la conduite de leurs enseignants.
Une courte discussion s'ensuivit sur la date à retenir pour commémorer la fin de la Guerre d'Algérie. Même si la date officiellement retenue est celle du 19 mars, notre section pour sa part, a préférée choisir celle du 5 décembre qui lui paraît plus représentative de nos sentiments patriotiques.
Questions diverses s'ensuivirent traitant notamment de la carte ou de la retraite du combattant, avec l'avantage fiscal revenant désormais aux veuves de combattants et à condition, que le défunt ait eu pour le moins 75 ans au jour de son décès. Il s'agit d'une demie-part, non cumulable avec un autre avantage fiscal. De même fut évoqué un projet de sortie, au lieu-dit le Fermont près de Longuyon et, mettant en valeur une partie de la Ligne Maginot, invaincue. D'importants travaux de restauration ont eu lieu en cet endroit, et la visite de ce fort et de ses ouvrages d'art est à voir. Un petit train touristique promène les visiteurs à 30 mètres sous terre.
Au terme de la réunion, le Bureau fut reconduit dans ses fonctions avec Bernard TOUDIC comme Président, élu en janvier 1991, et justifiant en conséquence de 22 années de service au sein de l'association et section AMC de Houdemont.
Après remerciements par le président de section des intervenants et des participants pour leur courage, compte tenu des conditions climatiques, et de leur tenue exemplaire dans la vie de la section, un vin d'honneur fut servi au terme de la réunion, ainsi qu'un bon repas qui demeurera dans la mémoire de chacun de nos adhérents, de se promettre de poursuivre l'œuvre de la section et de se revoir l'an prochain.
Président de la section AMC – Houdemont
Bernard TOUDIC

i

11 NOVEMBRE 2012

Le 11 novembre 2012, à 11h 45, s'est tenu la commémoration de la traditionnelle cérémonie du souvenir patriotique. Nous avons noté la présence d'un clairon, ce qui a beaucoup relevé le cérémonial de cette cérémonie et nous tenons à remercier ce musicien de son aimable participation volontaire à nos côtés.
Après le lever des couleurs par Monsieur Jacques LALLEMANT, suivi des traditionnelles sonneries, Monsieur Daniel MAGRON, Maire, Madame LALLEMANT, responsable local du Souvenir français et Bernard TOUDIC, président local de la section AMC, il a été procédé au dépôt de fleurs au pied de la stèle du Monument aux Morts de la commune. Il s'en est suivi, la minute de silence, toujours avec l'accompagnement des sonneries, et l'appel des noms gravés dans la pierre, ceux de nos Anciens Morts pour la France.
Ensuite, nous avons procédé à une remise de décoration. En l'occurrence, il s'agissait d'honorer notre adhérent Monsieur André ROUARD pour son service militaire en Afrique du Nord, au cours des années 1956 et 1957. En effet, M. André ROUARD a servi respectivement en Algérie, secteur d'Alger et au Maroc, au 1er Régiment de Spahis marocains, secteur de Marrakech. Il avait été appelé avec également des réservistes, en renfort au moment des graves évènements insurrectionnels qui eurent lieu au Maroc, au cours de cette période. C'est ainsi, que nous avons décidé de lui remettre en témoignage de son mérite, la Médaille de l'Afrique du Nord.
La cérémonie s'est achevée par la lecture des messages, celui de l'UFAC par une jeune fille Zélie PARDIEU représentant les jeunes du Conseil municipal jeunes, Monsieur Daniel MAGRON, Maire a lu le message officiel du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, et Monsieur Bernard TOUDIC a lu son message au titre de la section AMC, dont il est le président local.
La cérémonie s'est terminée par un vin d'honneur offert par la municipalité, dans la Salle du Conseil de la mairie.

Allocution du Président Local de l ' A.M.C.

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs, mes Chers Camarades,

11 novembre 1918, date patriotique et historique par excellence, Cette date est celle de la fin de la Grande Guerre qui devait durer 4 années de 1914 à 1918. Elle commémore le souvenir de tous ceux des nôtres qui devaient faire le sacrifice de leur vie, afin que parents, enfants et tous descendants puissent vivre dans l'espérance de la paix et de la liberté dans un monde meilleur.

L'Armistice posait dès ces instants, le problème de la paix retrouvée. Avec 8 millions de morts et encore plus de blessés, le coût humain de la guerre était considérable. Les survivants étaient marqués à jamais dans leur chair et dans leur âme. Les grands Empires s'effondraient et l'Allemagne devait sombrer dans la Révolution. Le paradoxe est qu'en acceptant la capitulation, l'Allemagne n'était pas vaincue et qu'aucune armée Alliée n'avait pénétré sur son territoire.

Les troupes Alliées qui franchiront la frontière du Reich seulement en décembre 1918, trouveront une situation économique et sociale désastreuse.

La victoire des Alliés en ce 11 novembre, laissera une terrible amertume côté allemand. Les clauses du Traité de Versailles seront très dures pour l'adversaire, aussi, dès 1919, des généraux allemands parleront de coup de poignard dans le dos, et cette situation sera de fait, le prélude quasi inévitable de la Seconde Guerre mondiale.

De ces 11 novembre, je vous en ai déjà entretenus.

Rappelons que le Soldat Inconnu a été choisi le 10 novembre 1920 dans une casemate de la Citadelle de Verdun, par le plus jeune engagé de France Auguste Thin, à l'initiative d'André Maginot.
Il sera inhumé définitivement le 21 janvier 1921 sous l'Arc de Triomphe à Paris, et ce ne sera que le 11 novembre 1923 que la Flamme sera allumée par André Maginot alors Ministre de la Guerre.
Notons que cette Flamme n'a jamais été éteinte, même durant l'Occupation allemande au cours de la Seconde guerre mondiale.

11 novembre 1940, à Paris au Soldat Inconnu, la première manifestation étudiante, interdite et durement réprimée par les forces d'occupation allemandes. Notons qu'à ces moments les forces de police françaises n'interviendront pas, mais Jacques Bonsergent arrêté, sera fusillé pour l'exemple, pour avoir bousculé un soldat allemand.

Souvenons-nous, du 11 novembre 1943, où des Résistants armés et organisés défileront à visages découverts dans les rues d'Oyonnax, dans l'Ain. C'est suite à ces évènements que Winston Churchill donnera l'ordre d'armer la Résistance française.

Enfin, ce sera aussi la date du 11 novembre 1942, que les autorités allemandes choisiront sciemment pour envahir la zone de la France Libre, motivées par le débarquement Alliés sur les côtes d'Afrique du Nord.

Chaque année, dans toutes les villes ou villages de France, les noms de nos glorieux combattants, gravés dans la pierre des Monuments aux Morts ou Plaques du Souvenir sont fleuris par des dépôts de gerbes. Ils symbolisent à jamais, l'Histoire de notre pays.

En mémoire de nos anciens, morts avec honneur, courage et dignité, nous autres, grands ou petits, avons en ces instants le devoir de leur sacrifier quelques moments de notre existence.

Il importe à chacun selon son savoir, d'enseigner aux jeunes générations, les heures douloureuses voire dramatiques qui ont marqué la vie de millions des nôtres, afin que pareils malheurs ne puissent plus jamais se répéter sur notre sol.
Vouloir ignorer le passé c'est être appelé à le revivre, aussi en conscience, plus jamais ça.

Appel du 18 juin

Allocution du Président de la section de Houdemont Bernard TOUDIC :
La cérémonie de ce jour, commémore une des plus sombres périodes de notre Histoire.
Mai et juin 1940, verrons l'anéantissement de notre armée par la capitulation de Dunkerque. Des milliers de soldats français ou britanniques tués, ainsi que la reddition de centaines de milliers de soldats français, face à un ennemi démesurément plus puissant, bien armé, bien entraîné et sévèrement discipliné.
L'action de leurs Stukas attaquant en piqué et toutes sirènes hurlantes, auront une action dévastatrice sur le moral de nos armées.
Durant cette période, le triste bilan de la France sera de 130.000 soldats tués et de 1.850.000 prisonniers de guerre emmenés dans des camps de captivité en Allemagne.
Peu après, le 14 juin1940, Paris était déclaré «  ville ouverte » ce qui signifie que nos armées capitulaient sans combattre, et octroyait l'accès libre de la capitale à l'ennemi. D'ailleurs, peu après, les troupes allemandes défileront en grandes pompes sur les Champs Elysées, et le Führer viendra voir, certes à 5h du matin, la Tour Eiffel de l'Esplanade du Trocadéro.
Le 17 juin 1940, le Maréchal Pétain, vainqueur de Verdun en 1916, demandera l'Armistice, disant à la radio : « qu'il avait demandé dans l'honneur à l'ennemi de cesser les combats, et qu'il faisait le don de sa personne à la nation » En devenant le Chef de l'Etat français, il marquait ainsi la fin de la troisième République française.
Dans un premier temps, cette situation souhaitée par la population française, fut accueillie avec une grande humiliation. Chacun y voyait la fin des combats dévastateurs, l'arrêt des situations d'exodes dramatiques sur les routes de France, et voulait espérer un prochain retour des prisonniers.
C'est dans ce contexte, que dès le lendemain, au micro de la BBC depuis Londres, que le Général de Gaulle refusait cette capitulation et appelait les français à la Résistance, par l'Appel devenu historique et connu sous le nom de L'Appel du 18 juin 1940.
La suite, nous la connaissons jusqu'au Débarquement Allié le 6 juin 1944 sur les Côtes de Normandie, et ensuite, de Provence le 15 août 1944, pour se terminer par la Victoire et l'anéantissement du sinistre Régime Nazi et, l'exécution par pendaison à Nuremberg de la plupart de ses chefs, dont le suicide à Berlin du Führer de triste mémoire.
Nos deux pays, La France et l'Allemagne, sont devenus amis lorsque le 26 juin 1984, le Président français François MITTERAND a serré la main au Chancelier allemand Helmut KOHL, au Mémorial de Verdun,, pour la réconciliation, la paix et l'amitié entre nos peuples pour l'avenir.
Pour la Mémoire de tous nos compatriotes «  Morts au Champ d'Honneur » nous nous devons de ne pas oublier et, de les HONORER lors des cérémonies commémoratives du souvenir patriotique.
le 18.06.2012

COMMEMORATION DU 8 Mai 1945

En raison de la traditionnelle Fête de la rhubarbe à Houdemont, la cérémonie de la Commémoration du mai 1945, s'est tenue le 7 mai à 18 heures, au Monument aux Morts.
Présence d'une assistance nombreuse dont une classe d'élèves de l'Ecole primaire du village, sous la conduite de leur institutrice Valérie TOFFALONI.
Par ailleurs, nous devions noter la présence de Madame Valérie ROSSO-DEBORD, députée de Meurthe et Moselle, de Monsieur René MANGIN, Vice-Président au Conseil Régional et Conseiller général au canton de Jarville, et de M. Hervé FERON, Député et Maire de Tomblaine, une commune voisine.
Les enfants de l'Ecole Primaire ont chanté «  l'Hymne européen » ensuite, le dépôt de gerbes, conduit par Mme Anne VALTON pour la Municipalité, Madame Annette LALLEMANT pour le Souvenir français et Monsieur Bernard TOUDIC pour notre Association de l'A.M.C. et, suivant l'usage, la Minute de Silence, précédée de l'Appel aux Morts de la commune, avec les sonneries de deux clairons et la présence de deux drapeaux.
En clôture, les participants de cette assemblée avec les enfants de l'école, sous la conduite de MM Jean-Claude HAROTTE et Jacques LALLEMANT, ont chanté l'Hymne national de la Marseillaise.
Au cours de cette cérémonie, les allocutions traditionnelles devaient être lues tant par Mme Anne VALTON, Maire, pour le Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, que par le Président de section Bernard TOUDIC pour le message de l'UFAC comme demandé par notre secrétariat.
Au cours de cette cérémonies deux de nos adhérents devaient être décorés de la Médaille Commémorative au titre de leur service militaire en Algérie, à savoir MM Jacques MUNIER et Jean LATRICHE. Ces deux récipiendaires ayant servi dans le Constantinois respectivement au cours des années 1956 et 1959. La cérémonie s'est terminée dans la Salle du Conseil de la mairie de Houdemont, pour déguster le pot traditionnel offert par notre municipalité.
Ci-joint, photos de MM Jacques MUNIER et de Jean LATRICHE, récipiendaires,
Enfants de l'école primaire de Houdemont

Sortie annuelle

Samedi 10 mars, la section de Houdemont concrétisait son projet de sortie annuelle, approuvé lors de la dernière Assemblée Générale. Dès 9 heures du matin, à hauteur de la mairie de Houdemont, , un groupe de 40 personnes devait embarquer dans le car affrété à cet effet.

Vers onze heures, nous devions arriver au lieu-dit « le Ventron » à 910 m d'altitude, par un temps exceptionnel, pas un nuage et un bon enneigement, ce qui était de fait le but recherché, passer une journée à la neige, même si pour nous, il n'était nullement question de skier.

Reconnaissons que le cadre de ce lieu est particulièrement exceptionnel par son charme, la visite à l'Ermitage du Frère Joseph est quasi obligatoire, avec une multitude d'ex-voto de placarder dans la minuscule chapelle. Le repas qui nous fut servi, fut particulièrement bien apprécié, avec une très bonne ambiance, puisque nous ne vîmes pas passer les trois heures qui s'ensuivirent.

Après une brève promenade digestive, nous partîmes en direction de Saint-Dié, pour nous rendre au Musée René FONCK, un héros de l'aviation française, au cours de la Grande Guerre, à lui seul, il totalise 75 victoires d'homologuées. Les autres as de cette époque, étaient Georges Guynemer avec 53 victoires et Charles Nungesser avec 45 victoires, parmi d'autres.
Suite à un petit malentendu, nous ne nous sommes pas arrêté à Saulcy-sur-Meurthe, où semble-t-il, nous étions attendus, pour nous recueillir quelques instants sur la tombe de ce soldat.

Quoiqu'il en soit, ce musée, adossé à la cathédrale de Saint-Dié, est à voir. Il y a là, une très riche collection d'armes de cette époque tant françaises qu'allemandes, ainsi que de nombreux costumes ou objets divers, très intéressants à voir. L'historique des casques à pointe est très instructif à connaître, leurs formes ayant évolué dans le temps, et ce que nous ne savions pas, dessus il y avait des blasons permettant d'identifier les régiments.

Ces sorties qui entretiennent le relationnel, ont l'avantage de permettre aux participants de mieux se connaître, et sont à renouveler périodiquement.

Assemblée Générale 2012

ASSEMBLEE GENERALE DU SAMEDI 14 JANVIER 2012
Le samedi 14 janvier 2012, s'est tenu à Houdemont, au Foyer Gaston Lelièvre, l'Assemblée Générale Annuelle de l'Association des Mutilés et Combattants de cette localité.
Au Bureau, les personnalités présentes étaient :

  • Monsieur Michel ROLLA, Président départemental de l' AMC,
  • Monsieur Bernard TOUDIC, Président de la Section AMC de Houdemont,
  • Monsieur Daniel RUSCONI, 1er Adjoint au maire et représentant Madame Anne VALTON, Maire,
  • Monsieur Albert LADAME, Président –adjoint de la section AMC-Houdemont,
  • Monsieur Jacques OUDIN, Trésorier de la section, et conseiller à la section.

Parmi l'assemblée, on relevait la participation de 38 personnes, sur un effectif de 55 adhérents, ce qui a été jugé très honorable, et valable pour la tenue de cette Assemblée générale.
Ouverture de la séance à 15 heures précises. Les adhérents étant convoqués pour 14h30.

Accueil des participants, présentation des vœux, à ce propos le Président de section précise qu'il a reçu les vœux de M. Hervé FERON, député et Maire de Tomblaine, et ceux de M. René MANGIN, au nom du Conseil Général de Meurthe et Moselle.
Suivi de l'accueil des personnalités à savoir, M. Michel ROLLA, et M. Daniel RUSCONI, l'assemblée observe une minute de silence en mémoire des personnes de l'association disparues en 2011 :
M. Maurice JACQUEMIN, M. Georges MENTREL, Mme Suzanne LELIEVRE et, M. Albert BOTTON.
Ensuite, M. Albert LADAME expose le rapport d'activité de l'exercice 2011, à savoir notamment la sortie à SEDAN, le 16 avril 2011 particulièrement bien réussie, selon les commentaires recueillis. Pour le reste repas annuel et cérémonies traditionnelles, avec la décoration de deux de nos adhérents MM Jacques MUNIER , Croix du Combattant, et Pierre WEINLAND, Médaille AFN, au titre de la Tunisie, le 11 novembre 2011.
Dans un second temps, M. Jacques OUDIN a présenté les comptes de l'exercice 2011, avec explication de chacun des postes présentés. Un exemplaire de ces comptes ayant préalablement été remis aux personnes présentes. L'ensemble dégageant un bilan équilibré puisque le compte d'Exploitation Générale, dégage  : Recettes - Dépenses = un reliquat positif de 23,07 €. Monsieur Daniel AMET, Contrôleur comptable devait donner le quitus en notant la très bonne tenue des comptes et leur parfaite exactitude. Quitus.

A son tour, le président de section Bernard TOUDIC s'adresse à l'assemblée. Il félicite les précédents intervenants pour leurs prestations, et expose ses projets associatifs pour 2012.
Samedi 21 janvier, repas annuel au restaurant du village selon la coutume. Ce lieu a l'avantage de ne pas nécessiter de moyens de transports, et d'éviter tous les inconvénients de la route, coûts et boissons avec les règles actuelles de police. Le samedi 10 mars, nous projetons d'effectuer notre sortie annuelle au Ventron, lieu très agréable même si la plupart des personnes connaissent. Nous espérons qu'à cette date, il y aura encore de la neige sur les hauteurs, de sorte, qu'il en résultera un cadre de sports d'hiver. Au retour, nous nous arrêterons à St Dié pour visiter le Musée René FONCK, un célèbre aviateur de la guerre 1914-1918, puisqu'à lui seul, il aurait abattu 118 avions ennemis. Bien sûr, l'aviation a évolué depuis, mais la gloire et l'honneur militaire demeurent. Il fut l'aviateur le plus décoré de cette première guerre mondiale. Notre ami Guy MOUROT nous a d'ailleurs, présenté un très bel article dédié à sa Mémoire, et paru dans le journal de l'Ancien Combattant.
Dans une prochaine note, nous demanderons les adresses internet de nos adhérents, ceci afin de faciliter les liaisons associatives, il faut vivre avec son temps.
Parlant du renouvellement du Bureau, seule Madame Marie-Odile ISEN fait acte de candidature pour entrer au Bureau et y exercer la fonction de secrétaire. Pas d'objection des adhérents.
Bernard TOUDIC précise que malgré les regrettables décès, il a toujours réussi à maintenir son effectif moyen de section, soit 55 personnes. Il précise qu'il occupe ce poste à la section depuis le 23 janvier 1991, soit 21 ans de présidence. A ce titre, en avril dernier, M. Michel ROLLA lui a remis la médaille d'argent de l'UFAC.
Successivement, la parole est donnée à M. RUSCONI au titre du maire, et à Monsieur Michel ROLLA qui précise les dernières dispositions législatives se rapportant à la retraite du combattant. Celle-ci, à dater du 1er juillet prochain, est fixée à 665 euros, payable en deux fois, à terme échu. Il se félicite de la bonne tenue de cette assemblée, et encourage et remercie les membres de son Bureau pour le fonctionnement exemplaire de leur section, dont il se montre très satisfait.
En clôture, M. et Mme Patrice BRAQUART présente un montage cinématographique de quinze minutes, évoquant les principaux faits de l'année, dont notamment la sortie à SEDAN. Nous les remercions très sincèrement pour leur prestation. Ce n'est pas commun, et s'est très bien, félicitations.
Pour 17 heures, clôture de la réunion, suivie d'un vin d'honneur très apprécié et de qualité, dont des pâtisseries genre brioches ou pains d'épices furent bien appréciées ainsi que les chocolats offert par un aimable adhérent, l'ensemble accompagné d'un agréable crémant rosé. Remerciements aux organisateurs.
Clôture de la séance et dispersion pour 18h10.

Cérémonie 11 Novembre 2011

Malgré une fraîcheur certaine, la cérémonie du 11 novembre à HOUDEMONT a regroupé beaucoup de monde, fait qui est particulièrement remarqué depuis plusieurs années.
La présence d'enfants, une trentaine, en est certainement la raison première. Il est bien certain que les parents en cette circonstance, accompagnent leurs enfants. Par ailleurs présence de trois drapeaux, celui de la section AMC-Houdemont, celui de l'Armée de l'Air ANSORA, et celui de la section des anciens combattants du CNRS.
Participation de deux amis et anciens du « Clairon houdemontais » pour les sonneries au clairon.
Parmi les autorités du moment notons la présence de Madame Anne VALTON, Maire, de Madame LALLEMANT représentant le Souvenir Français sur le secteur de Houdemont, et du Président AMC de la Section locale Monsieur Bernard TOUDIC,
Au cours de cette cérémonie lever des couleurs par Monsieur Jacques LALLEMANT. Après les trois dépôts de gerbes, AMC, Souvenir français et Municipalité, l'appel des noms inscrits sur le Monument aux Morts, par le président de section, et lecture du message officiel, par Madame Anne VALTON, Maire. Enfin, Le Président de section Bernard TOUDIC a décoré deux de nos adhérents.
Monsieur Jacques MUNIER, de la Croix du Combattant, pour son service militaire dans le secteur de Bône, et, Monsieur Pierre WEINLAND, pour son service militaire en Tunisie, de la Médaille commémorative des Opérations de sécurité et du Maintien de l'ordre. Notre adhérent étant déjà titulaire de la Croix du Combattant.
En clôture, les enfants du CP au CM2 de l' école primaire Maurice et Katia Krafft ont chanté la Marseillaise sous la direction de leur monitrice Anne PARDIEU.
Cette cérémonie fut suivie d'un vin d'honneur en mairie, précédé de la traditionnelle allocution du président de section, et dont le thème rappelait les grands faits de la première Guerre mondiale en France.

Sortie à Sedan

SORTIE ANNUELLE DE LA SECTION DE HOUDEMONT A SEDAN – Samedi 16 avril 2011.
Depuis notre A.G. du mois de janvier, nous avions convenu d'aller visiter SEDAN ( Ardennes ), ville chargée d'Histoire de France. C'est par la défaite de Sedan le 2 septembre 1870, la capitulation de Bazeilles avec 3.200 morts en un jour, suivi de la reddition de Paris, face aux allemands deux jours plus tard, que nous devions perdre l'Alsace et une partie de la Lorraine, pour ne retrouver ces territoires qu'après l'Armistice du 11 novembre 1918, mais à quel prix en vies humaines.
C'est aussi par la percée de Sedan qu'en mai 1940, les allemands ont envahi la France. Dans un mouvement tournant vers l'ouest, ils ont littéralement piégée et capturée notre armée dans la poche de Dunkerque, et ensuite, descente éclaire sur Paris, faisant dans nos rangs, en un mois de temps, 130.000 soldats tués et 1.800.000 soldats français prisonniers. Ne réécrivons pas l'Histoire de ces tristes et abominables temps pour notre pays.
Avant d'entreprendre la magnifique sortie de Sedan, et l'enthousiasme de tous les participants, puisque nous sommes dans la tragédie, restons-y, encore quelques instants pour notre mémoire.
Un décès dans nos rangs, quelques jours avant. La cérémonie aurait due normalement avoir lieu le vendredi, mais pour des raisons indépendantes des nôtres, elle fut reportée au samedi matin, jour du départ pour notre sortie, crucials moments pour un responsable de section, et c'est le cœur serré que nous avons dû nous résoudre à renoncer à la cérémonie d'adieu de notre adhérente. Au moment du départ, tous rassemblées, l'autocar présent, moteur tournant, une de nos adhérentes devant participer, trébuche, tombe et se casse le poignet, appel des pompiers, transport à l'hôpital, départ à regret avec une demi-heure de retard. Sur le chemin du retour, un appel téléphonique et annonce du décès d'un autre de nos adhérents, notre Secrétaire de section Georges MENTREL que nous savions malade. Soyez certain qu'être chef de groupe en ces instants n'est pas une sinécure et qu'il faut avoir les nerfs solides et avoir vécu la guerre.
Ceci dit, trajet par la Belgique et les Ardennes belges, très jolis paysages et rappel qu'en 1944, en ces lieux, les allemands avaient stoppé les Armées Alliées, obligeant même les unités américaines à reculer. D'après des récits de l'époque, les prisonniers de guerre français en captivité étaient alors complètement démoralisés, il faut comprendre la psychologie de ces temps.
Enfin, vers 11 heures, arrivée aux portes de la forteresse. Du gigantisme, sommairement, construite dès 1424, ce château fort occupe une surface de 35.000 m2, il est construit sur 7 niveaux, et jusqu'en 1642, ces lieux étaient ceux d'une principauté. C'est suite aux guerres de religion que le Seigneur de l'époque Frédéric-Maurice de la Tour d'Auvergne, Duc de Bouillon, et frère du grand Turenne, dû se rallier à la Couronne pour sauver sa tête.
Le midi, déjeuner dans la brasserie artisanale qui produit la bière de Sedan, appelée la Sedane. Repas dans un cadre semi-médiéval, mais malgré tout hyper plaisant. Le repas une cacophonie tellement l'ambiance était bonne, cadre relativement étroit, ancien et tout en longueur, lumière artificielle, les murs très colorés et garnis de décorations. Repas excellent pour une prestation convenable qualité-prix, service tout compris. Personnel aimable, quelque peu débordé, faisant tout leur possible pour donner satisfaction, dans ce milieu de semi-fête foraine. Nous n'avons pas vu passer les deux bonnes heures de notre station en ces lieux.
L'après-midi visite de la forteresse avec l'accompagnement d'une guide, charmante et agréable au possible. Explication de l'Histoire de ces lieux. En 1552, Henri II, Roi de France a séjourné avec Catherine de Médicis, son épouse légitime et Diane de Poitiers, sa maîtresse. Turenne Maréchal de France, natif de ces lieux, 1611 – 1675, s'illustra lors de la guerre de Trente Ans, et durant la Fronde où il s'opposa à Mazarin. En 1657, Louis XIV séjourna au château. En 1685, l'Edit de Nantes sonna le glas du bastion protestant de Sedan. La Révolution ou la guerre de septembre 1870 sont tous des traits importants de l'Histoire de ces lieux.
Les modifications architecturales sont aussi légions, agrandissements ou modifications du cadre. Des scènes de vie sont reconstituées dans certaines salles du château fort.
C'est une région bien souvent méconnue, quelque peu excentrée par rapport aux grands axes de communication, mais alors, si le soleil est de la partie, ces visites sont des plus intéressantes.
A certains moments de l'année, il y a des festivités, c'est à voir avec le Syndicat d'initiatives.
Nous étions de retour via Belgique et Luxembourg pour 20h30, exactement à l'heure convenue.
En conclusion, journée formidable pour les participants, gratifiante pour un président de section, mais à une condition, flegme britannique recommandé et devise «  be quiet » c'est à dire, restez calme quoiqu'il arrive. Dans ces moments, se souvenir du poème de Rudyard Kipling «  if  » traduction ( si ) :
Si en un jour, tu peux voir l' œuvre de ta vie s'effondrer, tu seras un homme, mon fils.

COMPTE-RENDU de L' ASSEMBLEE GENERALE DU 15.01.2011

Ce samedi 15 Janvier 2011, s'est tenu au Foyer Gaston Lelièvre à la mairie de Houdemont, dès 15 heures, l'Assemblée générale annuelle de la section A.M.C. et V.G. de Houdemont.
Très bonne participation puisque plus de 50% de nos adhérents avaient répondu à notre invitation.
Suivant l'habitude, accueil des participants, et des personnalités invitées, à savoir, Monsieur Michel MARCHAL et Monsieur André DALLET du Siège. Au cours de la minute traditionnelle de silence, nous avons évoqué la Mémoire de deux de nos adhérents disparus au cours de l'année 2010, à savoir : Monsieur André MICHEL, de Houdemont, et tout récemment , de Monsieur Jacques PETITJEAN de Pont-Saint-Vincent.
Ensuite, nous avons procédé à l'examen de notre activité de l'exercice précédent.
Exposé par le Président Bernard TOUDIC du rapport d'activité de Monsieur Georges MENTREL, retenu par la maladie. En mai, une délégation de 32 personnes de la section, plus 3 d'une association amie, s'est rendue à la Base d'Ochey pour une visite. Accueil par le Lieutenant-Colonel JABOT, neveu d'un de nos adhérents, et visite de la base en autocar ainsi que de l'atelier de maintenance et du musée. Excellent repas pris au Mess officiers. Le 9 octobre dernier, une délégation de 11 personnes de la section a participé au voyage organisé par le Siège, pour le compte des sections de Nancy-sud, au Ravivage de la Flamme à Paris, sur la Tombe du Soldat Inconnu. Sortie déjà rapportée. Enfin, le 5 décembre dernier, repas annuel de la section dans un restaurant de proximité avec 56 participants, très bonne journée et agréable repas.
Ensuite, le trésorier de la section, M. Jacques OUDIN a exposé ses comptes financiers, faisant remarquer une situation équilibrée, et remerciant par l'intermédiaire de Madame Anne VALTON, Maire, la municipalité, pour la subvention annuelle. Le rapport du Commissaire aux Comptes, M. Daniel AMET a été lu en son absence pour raisons personnelles. Aucune observation n'ayant été formulée donc quitus aux intervenants.
Dans le cadre des membres du Bureau de la section, M. Albert LADAME ayant demandé à servir plus utilement la section, le Président lui a offert un poste de président-adjoint, permettant de s'occuper tant du secrétariat par intérim, que de la distribution éventuelle du courrier, que de suppléer le Président, en cas d'indisponibilité, absence privée ou maladie. Il est bien évident que les personnes en place conservent leurs fonctions et prérogatives d'ancienneté, et que le Président en titre reste Monsieur Bernard TOUDIC.
C'est une question de sécurité dans le cadre du bon fonctionnement de la section pour les activités à venir.
Pour l'année en cours, le Président B. TOUDIC expose le projet de sortie, la section pourrait investir jusqu'à mille euros dans cette opération, en comptant sur la participation de 50 personnes.
Un voyage à SEDAN est envisagé, une prochaine réunion de Bureau en précisera les modalités.
Est prévu, un départ à 7h, arrêt à Verdun, et arrivé vers 11h à Sedan. Visite de la brasserie avec dégustation de bières. Repas au restaurant de la Brasserie du Château. Visite du Château, parcours Senior et ensuite, visite du musée de Bazeilles, dit de la dernière cartouche. SEDAN est une ville hautement historique, là se trouve la plus vaste Citadelle d'Europe, bâtie dès 1424, le lieu est réputé pour être très touristique.
C'est suite à la bataille et défaite de Sedan par l'Armée française, suivi du Siège de Paris, que lors du traité de Francfort le 18 mai 1871, que l'Allemagne a annexé l'Alsace et une partie du département de la Moselle, en Lorraine. C'est aussi par Sedan qu'en 1940, les allemands ont envahi notre pays, et dans un mouvement tournant bloquée et capturée notre armée réfugiée dans la poche de Dunkerque.
Pour conclure, échange de souhaits et de voeux d'encouragements afin de continuer à maintenir le bon esprit de notre association, qui malheureusement a tendance à se réduire d'année en année.
Un pot de l'amitié devait clore cette sympathique réunion, avec dégustation de brioches et de pains d'épices offerts généreusement par M. Jacques OUDIN, le trésorier de la section et apiculteur de renom.
Bernard TOUDIC

oooooooooooooooooooooooooooooooo

A.G. HOUDEMONT

Samedi 16 janvier 2010 se tenait l'Assemblée générale annuelle de la section de Houdemont.
La séance a commencé à 15h10 en présence d'une nombreuse assistance estimée à 70 % de notre effectif, soit quelque 40 personnes en plus des membres présents du Bureau. Nous devions avoir la participation de notre Président départemental M. Michel ROLLA, présence qui fut un très grand honneur pour la section et tous les membres présents. M. RUSCONI Adjoint au maire et représentant Mme VALTON fut aussi très remarqué.

La minute de silence fut dédiée à la Mémoire de notre doyen de section Monsieur Georges PAGLIERO, né en 1913 et décédé en novembre dernier, ainsi que lla Mémoire de Madame Bernadette TOUDIC, épouse du Président de section et décédée en décembre à l'âge de 75 ans.

11 NOVEMBRE

Allocution du Président de la section d ' HOUDEMONT

Madame le Maire, Mes Chers Amis, Mesdames et Messieurs,

11 novembre 1918, date mémorable dans l'Histoire de notre pays, et la fin d'une terrible guerre 1.400.000 soldats français de tués, 3.600.000 soldats français blessés, ainsi que 210.000 civils tués.

Un carnage sans nom, que de drames familiaux et que de crimes au nom de l'honneur, de lois impitoyables de la guerre. Connaissez-vous les films " le pantalon rouge " ou " un long dimanche de fiancailles "

Pour mieux comprendre les 140 ans qui sont derrière nous :

Souvenons-nous de la défaite de Sedan : 2 septembre 1870, suivi du Siège de Paris : 18 janvier 1871, les allemands sont les vainqueurs, l'armée française est écrasée. C'est alors que nous devions perdre, lors du traité de paix, signé à Francfort le 10 mai 1871, l'Alsace, Haut-Rhin et Bas-Rhin hors Belfort, et une partie de la Lorraine, représentée par la moitié Est de la Moselle dont la préfecture Metz.

En aparté, précisons que la partie Ouest de la Moselle demeurait française, alors que l'autre, celle de la Préfecture administrative - Metz passait sous le contrôle allemand., aussi le département de la Meurthe, ayant pour Préfecture Nancy, a récupéré ce territoire mosellan orphelin, et notre ancien département de la Meurthe devait devenir, le département de la Meurthe et Moselle, le 7 septembre 1871.q

Cette capitulation devait être la mère des deux guerres mondiales qui devaient s'ensuivre, 1914 - 1918 et 1939 - 1945.

Novembre 1918, retour de l'Alsace, et de la partie annexée de la Moselle à la France, mais au prix de quels sacrifices humains, souvenez-vous de Verdun 21 février 1916 -24 octobre 1916, avec 380.000 morts français et 340.000 morts allemands, du Chemin des Dames près de Laon : 16 avril 1917 - 17 mai 1917 avec 270.000 morts français, de la Marne, de la Picardie et de l'Artois.
Aujourd'hui, sur tous nos monuments aux morts sont gravés à jamais, les noms de nos Anciens morts au Champ d'Honneur. Nous leur avons encore rendu hommage ce matin en déposant une gerbe, symbolique prix de leur souffrance, en appelant leurs noms, et répétant tous ensemble, cette terrible phrase " Mort pour la France " quel symbole patriotique.

De cette capitulation signée à Rethondes, le 11 novembre 1918, victoire consacrée par la signature du Traité de Versailles, le 28 juin1919, les Alliés devaient profondément humilier l'Allemagne et par voie de conséquence, il devait s'ensuivre la Seconde Guerre Mondiale, dont à la limite nous en mesurons encore les effets.

Pour vous en convaincre, voyez pour autant que vous puissiez le faire, le souvenir continue et présentement immortalisé du Soldat Inconnu, reposant sous l'Arc de Triomphe à Paris.

Notre association de l'AMC, après le 11 septembre 1993, est retournée le 9 octobre dernier sur la Tombe du Soldat Inconnu, qui repose depuis 1920, suite à des directives d'André MAGINOT alors Ministre de la guerre. Nous sommes allés à la demande de l'AMC départementale de Meurthe et Moselle, raviver la Flamme du Soldat Inconnu qui brûle en permanence sous l'Arc de Triomphe à Paris, Place du Général de Gaulle. Symbole du sacrifice de tous nos soldats morts pour la France, et l'honneur de notre pays.
Sachez que les allemands n'ont jamais éteint cette Flamme du souvenir.

Pour tous ceux qui sont venus, cela restera un souvenir inoubliable, le samedi 9 octobre dernier, plus de 700 personnes devaient défiler selon une tradition immuable, sur les Champs-Elysées, au terme d'une cérémonie qui devait durer une heure et demie. Circulation automobiles interrompue. Il fallait voir ce patriotisme, cette chaleur humaine, lorsque l'assistance a chanté en chœur, sous la conduite d'une musique officielle en tenue, le Chant de la Marseillaise, quelle ferveur en la France, notre patrie.

Il nous importe de maintenir cet esprit de la France, de son passé, et de son avenir. Il importe à chacun de vous et à vos descendants de connaître l'Histoire de votre patrie.
Certes, c'est bien souvent tant le rôle des parents, que la mission éducative de nos dévoués enseignants, mais aussi, c'est la raison pour laquelle, notre association des Mutilés et Combattants se fait un devoir de participer à ces diverses manifestations du souvenir patriotique, et vous invite à venir vous joindre à nous, pour conforter le souvenir et l'amitié entre anciens combattants d'hier et amis sympathisants de demain.

En leur rendant hommage, vous honorez la France.

La Section d' Houdemont en visite sur la B.A. 133

A.G 2009

Notre secrétaire M. Georges MENTREL rapporta avec brio les activités de la section au cours de l'année écoulée, dont notre sortie dans les Vosges à Domrémy-la-Pucelle avec arrêt dans un excellent restaurant pour des prestations raisonnables.
Notre trésorier M. Jacques OUDIN et notre commissaire aux comptes M.Daniel AMET furent applaudis pour leur prestation et vote à chaque fois du quitus.

Le président signale que notre section a reçu des voeux provenant de l'Assemblée Nationale et du Conseil Régional de Lorraine, par l'intermédiaire d'un député d'une part et d'un Conseiller Général d'autre part.

Un débat a porté sur le devoir de Mémoire et de la participation des jeunes enfants à nos cérémonies du souvenir ainsi que de la connaissance des grands faits de notre Histoire contemporaine. Notons que le 11 novembre dernier, nous avons eu une participation d'une soixantaine d'enfants de l'école primaire du village, remerciements ont d'ailleurs été adressés au directeur de l'école primaire et aux deux enseignantes participantes pour diriger les enfants.

Parlant de la Marseillaise, M. Bernard TOUDIC président de section, s'est promis d'axer l'essentiel de son allocution du 8 mai prochain sur l'historique de la Marseillaise, et pourquoi ce nom, plutôt que la Strasbourgeoise ou la Parisienne.

En conclusion M. RUSCONI, Adjoint au Maire, a remercié la section pour son action relative au Souvenir patriotique sur la commune, de son côté, notre Président départemental, tout en constatant la bonne tenue de la section et son dynamisme, a rappelé les différents textes de lois concernant les anciens combattants, dont la retraite servie par l'Etat aux ayants droit.

Le lendemain se tenait notre repas annuel avec une assistance de 53 personnes, repas excellent et très bon après-midi dans une ambiance chaleureuse.

Le mardi 4 mai, 31 personnes de la section AMC de Houdemont se sont rendues, avec les autorisations requises, en visite à la Base aérienne militaire et stratégique d'OCHEY en Meurthe et Moselle.
Reçu par le Lieutenant-Colonel, nous avons été très bien accueillis, visite en car des implantations de la Base, explication des missions en salle de briefing. Nous avons pu voir de près et toucher des appareils, ainsi que de les voir décoller ou atterrir.
Nous avons été particulièrement bien reçus et nous avons déjeuné en salle particulière au Mess Officiers. Apéritif et repas de qualité.

Le président de la section AMC Bernard TOUDIC s'est retrouvé placé à côté du Lieutenant-Colonel pour le repas, et a également eu au cours de visite, l'honneur avec une dame de la section de s'installer à bord d'un Mirage 2000D et de se faire expliquer les commandes.
Tous les participants ont gardé une excellente impression de cette visite.

Ci-joint, photo officielle du groupe, prise à l'atelier de maintenance des
appareils.

8 MAI à HOUDEMONT

Le 8 mai dernier, Commémoré le 7 mai à 18h, en raison de la fête au pays le lendemain.
Deux adhérents ont reçu une décoration, nombreuse participation à la cérémonie.
- Monsieur Jacques PETITJEAN, Titulaire de la Reconnaissance de la nation, il a reçu la médaille de l'Algérie, où il a servi en 1956 et 1957 au 2ème Régiment d'Artillerie.

  • Monsieur Gérard VIRIOT, a reçu la Médaille de l'Afrique du Nord, il servi en 1961 et 1962, à Bizerte à Sidi Hamed dans l'Armée de l'air. En juillet 1961, il a été engagé dans une sérieuses attaque de rebelles, d'où il a reçu un témoignage de satisfaction à l'ordre du Régiment.


Bernard TOUDIC - AMC HOUDEMONT